Transat: Air Canada a transmis ses engagements à l'Union européenne

Publié le 26/11/2020 à 11:55

Transat: Air Canada a transmis ses engagements à l'Union européenne

Publié le 26/11/2020 à 11:55

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Air Canada a présenté ses engagements aux autorités réglementaires européennes dans le but d’apaiser leurs craintes à propos de son acquisition du voyagiste québécois Transat A.T., ce qui allongera une fois de plus la durée de l’analyse sur le Vieux Continent. 

La Commission européenne avait décidé en mai de se pencher en profondeur sur la transaction, après avoir soulevé des préoccupations quant à la possibilité que le regroupement entraîne une hausse des prix et une diminution de l’offre. 

Son analyse préliminaire faisait valoir notamment que la concurrence risquait de s’amenuiser sur 33 liaisons entre le Canada et l’Europe si Air Canada prenait sous son aile la société mère d’Air Transat. Il n’a toutefois pas été possible d’avoir une idée des concessions proposées par le plus important transporteur aérien au pays puisque rien n’a été publié sur le site de l’institution établie à Bruxelles. 

« Les parties ont présenté leurs engagements et l’échéancier provisoire pour que la Commission se prononce est désormais le 29 janvier (par rapport au 8 janvier précédemment), a souligné une porte-parole de l’organisation, Maria Tsoni, dans un courriel. Aucun autre détail ne peut être partagé à ce stade. » 

Dans des courriels distincts, Transat A.T. et Air Canada n’ont pas voulu commenter davantage. 

En mars, le Bureau de la concurrence du Canada avait également réservé un accueil défavorable à la transaction, mais son analyse avait été menée avant l’éclosion de la pandémie. La décision du gouvernement Trudeau est toujours attendue. 

En plus d’une forte révision à la baisse de la valeur de la transaction, qui est passée de 720 millions $ à environ 190 millions $, sa date butoir, initialement fixée au 27 décembre, a été repoussée au 15 février. 

Air Canada propose désormais 5 $ pour chaque action de Transat A.T., comparativement à 18 $ auparavant. Cette proposition fera l’objet d’un autre vote et devra obtenir l’appui d’au moins les deux tiers des porteurs de titres du voyagiste lors d’une assemblée prévue le 15 décembre. 

 

À la une

American Airlines, nouvelle coqueluche des boursicoteurs?

Il y a 34 minutes | AFP

L'action s'est envolée de plus de 80% à Wall Street malgré des résultats financiers négatifs pour 2020.

Ascension de GameStop: la révolte des boursicoteurs contre les barons de Wall Street

09:20 | AFP

Retour sur une «révolte» boursière et ce qu'elle révèle de la lutte entre jeunes investisseurs et barons de la finance.

Actions de BlackBerry et GameStop: doit-on se lancer?

S'il est tentant de suivre la tendance poussée par les réseaux sociaux, il s'agit avant tout d'un pari boursier.