Moody's songe à décoter les banques canadiennes

Publié le 26/10/2012 à 16:17, mis à jour le 26/10/2012 à 17:31

Moody's songe à décoter les banques canadiennes

Publié le 26/10/2012 à 16:17, mis à jour le 26/10/2012 à 17:31

Bloomberg

La réputation de solidité des grandes banques canadiennes continue de se ternir. L’agence de notation Moody’s met les institutions financières du pays sous surveillance en vue d’une éventuelle décote de leurs dettes à long terme.

La mesure concerne la Caisse centrale Desjardins et toutes les plus grandes banques sauf la Royale, déjà décotée en juin.

«Ces sociétés font face à des défis qui ne sont pas pleinement pris en compte dans leurs cotes actuelles», mentionne le communiqué émis par l’agence de notation. Moody’s dit avoir des «préoccupations quant aux niveaux élevés d’endettement des consommateurs et aux prix élevés de l’immobilier, aux risques macroéconomiques, au comportement du marché boursier et à des enjeux directement liés aux banques».

Pour l’instant, Moody’s maintient cependant la cote «Prime 1» pour la dette à court terme des cinq banques concernées et de Desjardins.

Voici la liste des institutions visées et les décotes que considère Moody’s :

- Caisse centrale Desjardins : de Aa1 (haute qualité +) à A2 (qualité moyenne supérieure) ;

- Banque Nationale : de Aa2 (haute qualité) à A1 (qualité moyenne supérieure +) ;

- Banque de Montréal : de Aa2 à A1 ;

- Banque TD : de Aaa (première qualité) à Aa2 ;

- Banque Scotia : de Aa1 à Aa3 (haute qualité -) ;

- CIBC : de Aa2 à A1.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.