Lehman Brothers demande la protection des tribunaux

Publié le 15/09/2008 à 00:00

Lehman Brothers demande la protection des tribunaux

Publié le 15/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Lehman Brothers a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi son intention d'entamer une procédure de mise en faillite.

Plombée par quelque 60 milliards de dollars d'avoirs immobiliers dans un secteur en crise, l'institution vieille de 158 ans et quatrième banque d'investissement du pays a été incapable de trouver un partenaire financier pour la sauver. Elle a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi son intention d'entamer une procédure de mise en faillite.

Lehman Brothers a précisé dans un communiqué qu'elle étudiait la possibilité de céder ses opérations de courtage et était en "discussion avancée" pour la revente de son unité de gestion d'investissement.

La disparition d'une banque de cette importance risque de perturber les marchés à l'échelle mondiale.

Alors que les perspectives de survie de Lehman Brothers apparaissaient faibles dimanche, des banques américaines et étrangères s'étaient pourtant pour tenter de mettre en place un projet qui protégerait le système financier global de la possible faillite de cet acteur financier. Cette réunion avait l'aval du Trésor américain et de la Réserve fédérale disposés à faire un effort supplémentaire en prêtant à titre d'urgence aux établissements bancaires en difficulté. Toutefois, le secrétaire au Trésor Henry Paulson avait souligné que le gouvernement américain n'interviendrait pas dans la recherche d'une solution par la place.

Ce groupe de banques mondiales a présenté un fonds de garantie de 70 milliards de dollars (48,65 milliards d'euros) qui doit permettre aux établissements financiers de surmonter la crise de crédit qui menace les marchés. Les dix banques, parmi lesquelles figurent les américaines JP Morgan Chase et Goldman Sachs ont précisé qu'elles débloquaient chacune 7 milliards de dollars (4,86 milliards d'euros) pour approvisionner ce pot commun. Cette décision doit donner un signal au marché que les banques, les maisons de courtage et les autres sociétés financières sont prêtes à fournir les sommes nécessaires pour répondre aux demandes des emprunteurs alors que l'on assistait ces derniers mois à un resserrement du crédit influant nécessairement sur l'économie mondiale.

Les banques bénéficiaires de ce fonds de garantie mutuelle pourront solliciter jusqu'au tiers de la somme totale mise à disposition. Le total est susceptible de s'accroître si d'autres établissements se joignent à l'opération.

L'annonce de ce plan de sauvetage est intervenue alors que les autorités financières américaines et les banquiers de Wall Street discutaient de solutions à la crise de Lehman Brothers. La valeur des titres de la banque d'affaires a chuté de 95% depuis un an, les marchés redoutant qu'elle ne puisse plus faire face à ses engagements immobiliers.

Après le retrait de la banque britannique Barclay's, perçu comme un repreneur sérieux, Bank of America paraissait tenir la corde. Mais l'annonce du rachat de Merril Lynch par Bank of America, a sonné le glas pour Lehman Brothers.

image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Ă€ surveiller : Salesforce, Zoom et BMO

08:38 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Voici quelques recommandations d’analystes.

Salesforce confirme l'achat de Slack pour 27,7G$US

01/12/2020 | AFP

Avec l'achat de Slack, Salesforce pourra entrer en compétition plus frontale avec Microsoft.

COVID-19: dès vendredi, tous les commerces resserreront les règles

Il y a 17 minutes | La Presse Canadienne

Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $ a dit Geneviève Guilbault.