La Bourse de Montréal fait le plein de projets

Publié le 13/07/2010 à 15:00

La Bourse de Montréal fait le plein de projets

Publié le 13/07/2010 à 15:00

Par Marie-Claude Morin

Photo : lesaffaires.com

La Bourse de Montréal intensifie ses efforts dans le but de diversifier son offre.

Ainsi, elle vient de créer un contrat à terme sur le pétrole brut lourd canadien, un produit qui offrira aux producteurs, aux raffineurs et aux spéculateurs une exposition au différentiel de prix entre le pétrole lourd et le pétrole léger. " À long terme, notre objectif est de développer une famille de contrats sur les matières premières ", dit Alain Miquelon, le pdg de Bourse de Montréal. Ces produits pourraient porter sur le pétrole, le gaz naturel, le charbon, les denrées et les métaux.

Pour assurer leur réussite, la Bourse de Montréal misera sur les frais de transaction, croit Martin Boyer, professeur à HEC Montréal. " Sa plateforme technologique [SOLA] est très efficace, ce qui l'avantage, mais il faut développer un grand volume de transactions pour attirer les investisseurs ", explique-t-il.

La Bourse devra cependant surmonter les réticences, très fortes, que suscitent les produits dérivés auprès des investisseurs, dit Richard Guay, professeur à l'ESG-UQAM et ancien président de la Caisse de dépôt et placement.

La Bourse de Montréal espère par ailleurs développer les activités de sa chambre de compensation. Après avoir été choisie par l'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières pour le marché canadien des produits à revenu fixe, l'institution suit de près les réformes dans l'encadrement des produits négociés hors cote (over-the-counter, ou OTC). " Nous voulons être très actifs s'il y a des appels d'offres [pour les services de compensation] ", assure M. Miquelon.

Un peu de diversification fera du bien à la Bourse de Montréal, dont 48 % du volume de transactions tient aux contrats sur les taux d'intérêt. La faiblesse des taux a mené les investisseurs à bouder ce produit jusqu'à l'automne dernier. " Les conditions sont redevenues normales, tant pour les contrats sur taux d'intérêt que pour les options sur actions et sur indices ", indique M. Miquelon.

La Bourse de Montréal emploie 195 personnes. Elle fait partie du Groupe TMX depuis 2008.

À la une

Les nouvelles du marché du mercredi 28 février

Mis à jour il y a 22 minutes | Refinitiv

Apple annule son projet de voiture électrique, selon une source.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi 28 février

Mis à jour il y a 33 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les Bourses européennes dispersées en attendant l'inflation américaine.

Le désengagement de vos jeunes employés n’est pas une fatalité

Mis à jour à 07:38 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. D'après les experts de Gallup, ça passe en partie par un retour plus fréquent au bureau.