L'attrait de la Floride profite aux banques canadiennes

Publié le 01/10/2010 à 13:00, mis à jour le 01/10/2010 à 12:49

L'attrait de la Floride profite aux banques canadiennes

Publié le 01/10/2010 à 13:00, mis à jour le 01/10/2010 à 12:49

Par André Dubuc

Photo : Bloomberg

Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à acheter une résidence en Floride, un engouement profitant aux banques d'ici qui exploitent des succursales aux États-Unis.

Par exemple, RBC Bank, filiale américaine de Groupe financier RBC, compte maintenant 100 000 clients canadiens, selon Alain Forget, vice-président et directeur des services transfrontaliers de RBC. " Notre volume d'affaires croît de 20 à 40 % depuis trois ans ", dit-il.

RBC Bank exploite 430 succursales dans six États du sud-est, dont 80 en Floride.

Selon une étude publiée en juin dernier par l'Association des courtiers d'immeubles des États-Unis, un acheteur étranger sur quatre aux États-Unis est canadien. Depuis 2007, les étrangers achètent plus du cinquième des propriétés mises en vente en Floride.

D'après M. Forget, les prix des résidences ont baissé de 40 à 60 % en Floride depuis le sommet de 2006. On y trouve encore des aubaines, précise-t-il. M. Forget observe que ce sont en particulier les baby-boomers de 50 à 55 ans qui investissent, habituellement dans une copropriété, dans l'objectif de la conserver longtemps. Ils envisagent de louer leur habitation à des tiers à court terme ou jusqu'à leur départ à la retraite.

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.