AIG continue de s'effondrer en bourse

Publié le 16/09/2008 à 00:00

AIG continue de s'effondrer en bourse

Publié le 16/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Mardi matin, l'action d'AIG a perdu plus de la moitié de sa valeur à la Bourse de New York alors que les investisseurs s'inquiètent de la capacité de l'assureur de renflouer rapidement ses coffres et d'éviter ainsi davantage d'instabilité sur les marchés financiers mondiaux.

A 11 h 58, le cours du titre d'AIG reculait de 53,15 pour cent, ou 2,53 $ US, s'échangeant pour 2,23 $ US. En début de séance, il est descendu aussi bas que 1,25 $ US.

Le titre de la compagnie s'est vendu jusqu'à 70,13 $ US au cours des 52 dernières semaines.

La dégringolade survient quelques heures après l'annonce de décotes notables d'au moins deux crans d'AIG décidées par les trois principales firmes de notation de crédit, Standard & Poor's, Moody's Investors Services et Fitch Ratings.

Les nouvelles appréciations restent dans le créneau "investissement", mais ajoutent à la pression que subit AIG actuellement pour trouver des dizaines de milliards de dollars afin d'améliorer son bilan.

La compagnie n'a pas commenté ces décotes mardi, mais le mois dernier, elle estimait qu'un déclassement d'un cran de sa dette principale à long terme par S&P et Moody's la forcerait à afficher des charges additionnelles de 13,3 milliards $ US.

Avant ces décotes, AIG cherchait déjà urgemment du nouveau financement ou des investissements en capital pour renflouer sa position de liquidité journalière.

Dans le cadre de ses efforts pour améliorer sa situation financière, AIG a obtenu lundi une aide du gouverneur de l'Etat de New York et de l'agence réglementaire de l'industrie des assurances de l'Etat. AIG a ainsi obtenu la permission d'utiliser jusqu'à 20 milliards $ US des actifs détenus par ses filiales afin de rester en affaires.

Cet appui de 20 milliards $ US ne serait toutefois pas suffisant, de l'avis de certains analystes. Lundi, AIG cherchait 40 milliards $ US dans des délais courts.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.