Un conseiller climat au Trésor pour mobiliser les financements

Publié le 19/04/2021 à 14:04

Un conseiller climat au Trésor pour mobiliser les financements

Publié le 19/04/2021 à 14:04

Par AFP

Avec ce sommet, Joe Biden espère donner un coup de fouet à la lutte contre le changement climatique. (Photo: Getty Images)

Washington a annoncé lundi la nomination d’un conseiller climat au sein du département du Trésor, notamment chargé de mobiliser les financements nécessaires à la transformation de l’économie, à quelques jours d’un sommet climat international à l’initiative de Joe Biden.

Ce conseiller supervisera les politiques économiques et budgétaires à déployer, a indiqué dans un communiqué le Trésor américain, qui est l’équivalent du ministère de l’Économie et des Finances.

À (re)lire: Créer de la valeur grâce à la responsabilité sociale et environnementale

Le poste sera confié à John Morton, qui était responsable des questions d’énergie et de climat pour le Conseil de sécurité nationale (NSC) sous la présidence Obama.

« Le changement climatique nécessite de vastes investissements de la part de l’industrie et du gouvernement, ainsi que des actions pour mesurer et atténuer les risques liés au climat pour les ménages, les entreprises et notre secteur financier », a déclaré la secrétaire au Trésor Janet Yellen, dans ce communiqué.

« Le financement et les incitations financières joueront un rôle crucial pour faire face à la crise climatique, dans le pays et à l’étranger, et pour fournir des capitaux afin de créer des opportunités qui permettront de transformer l’économie », a-t-elle ajouté. 

Cette annonce intervient à trois jours de l’ouverture d’un sommet sur le climat, organisé par le président américain Joe Biden, qui réunira virtuellement jeudi et vendredi quarante dirigeants mondiaux.

Avec ce sommet, Joe Biden espère donner un coup de fouet à la lutte contre le changement climatique.

Dès son premier jour dans le Bureau ovale, il avait décrété le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris, revenant sur la décision de son prédécesseur climatosceptique Donald Trump d’en sortir. Cet accord avait d’ailleurs été négocié par John Kerry, aujourd’hui émissaire américain pour le climat.

Sur le même sujet

La rhétorique de l'éco-taxe

22/04/2021 |

Le 25 mars, la Cour suprême du Canada a donné raison au Parlement du Canada en matière de taxation sur le carbone.

GES: Trudeau s'engage à une diminution de 40 à 45% d'ici 2030

Le premier ministre du Canada a annoncé le nouvel objectif climatique durant le sommet virtuel organisé par Biden.

À la une

Le projet de loi 96 bien accueilli par l'opposition et Ottawa

La nouvelle pièce législative vise à encadrer l’usage du français chez les entreprises de 25 à 49 employés notamment.

Le gouvernement Legault parraine une réforme de la loi 101

Mis à jour à 16:24 | La Presse Canadienne

La nouvelle loi 101 sera appliquée aux entreprises de 25 à 49 employés.

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»