Johnson & Johnson retire sa poudre pour bébé du Canada

Publié le 20/05/2020 à 09:02

Johnson & Johnson retire sa poudre pour bébé du Canada

Publié le 20/05/2020 à 09:02

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse canadienne)

Johnson & Johnson met fin à la vente de son emblématique poudre pour bébé au Canada et aux États-Unis.

La demande pour la poudre à base de talc a diminué alors que Johnson & Johnson fait face à des milliers de poursuites alléguant qu’elle peut causer le cancer.

Le plus grand fabricant mondial de produits de santé a toutefois déclaré mardi que la poudre à base de talc sera toujours vendue en dehors des États-Unis et du Canada.

«La demande pour la poudre pour bébé Johnson’s à base de talc en Amérique du Nord a diminué en raison en grande partie des changements dans les habitudes des consommateurs», a indiqué l’entreprise.

Le fabricant a ajouté que la diminution de la demande a été accélérée par la désinformation sur la sécurité du produit.

Johnson & Johnson fait face à environ 19400 cas alléguant que sa poudre de talc a causé à ses utilisatrices le cancer de l’ovaire ou des mésothéliomes, un cancer qui frappe les poumons et d’autres organes.

Parmi les cas qui ont été jugés, Johnson & Johnson a enregistré 12 victoires, 15 défaites et sept annulations de procès. Toutes les pertes ont été annulées en appel ou sont toujours en appel.

 


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Titres en action: Pier 1 Imports, Johnson & Johnson, Spotify...

Mis à jour le 20/05/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Johnson & Johnson abaisse ses perspectives

Elle a réduit ses prévisions de vente de plusieurs milliards de dollars pour 2020.

À la une

Des copropriétés de plus en plus petites

La taille médiane des nouvelles copropriétés a diminué de plus de 25% en environ 15 ans.

Les centres d'achats rouvriront le 1er juin à l'extérieur de Montréal

Mis à jour à 14:22 | La Presse Canadienne

M. Legault a voulu rassurer les secteurs qui n'ont pas eu de consignes pour leur rappeler qu'ils ne sont pas oubliés.

COVID-19: Postes Canada livre plus de colis et perd plus d'argent

Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 66 M$ au premier trimestre, à cause de la pandémie.