GlaxoSmithKline: 4 cadres arrêtés en Chine

Publié le 15/07/2013 à 09:07

GlaxoSmithKline: 4 cadres arrêtés en Chine

Publié le 15/07/2013 à 09:07

Par AFP

La police chinoise a arrêté quatre cadres supérieurs du groupe britannique GlaxoSmithKline (GSK) en Chine, soupçonnés de corruption, d'infractions économiques « graves » et de délits fiscaux, ont rapporté lundi des médias officiels.

Les quatre cadres arrêtés avaient respectivement des responsabilités dans les ressources humaines, les affaires juridiques, le développement commercial ainsi que dans la direction des opérations du groupe en Chine, a indiqué l'agence d'Etat Chine nouvelle.

L'agence ne précise pas leur nationalité mais les quatre noms cités sont de consonance chinoise.

Selon le quotidien « Les Nouvelles de Pékin », plus d'une vingtaine de personnes -- dont des fonctionnaires en lien avec les secteurs de la pharmacie ou des agences de voyage -- ont été interpellées dans le cadre de l'enquête, dévoilée la semaine dernière par le ministère de la Sécurité publique.

Les autorités chinoises avaient indiqué que GSK China avait « abondamment versé des pots-de-vin au cours des dernières années à des fonctionnaires du gouvernement, à un certain nombre de groupes pharmaceutiques et à des fonds, des hôpitaux et des médecins » pour promouvoir ses produits.

La compagnie a exprimé sa « grande préoccupation et son regret pour ces allégations sérieuses de comportement frauduleux et mauvaise conduite de la part de certains de ses employés et de personnels d'une tierce partie ».

Le groupe s'engage à « coopérer pleinement » avec l'enquête et affirme qu'il a cessé de recourir aux services des agences de voyage qui ont été identifiées.

La semaine dernière, GSK avait indiqué qu'il n'avait pas trouvé « de preuves de fraude ou de corruption de médecins ou de hauts fonctionnaires » en Chine.

GSK est l'une des principales firmes pharmaceutiques internationales en Chine, avec des investissements totaux de plus 500 millions de dollars, selon les informations du groupe.

Ces avantages étaient notamment accordés par l'intermédiaire d'agences de voyages et d'autres canaux, sous la forme de corruption directe ou de parrainage", avait précisé le ministère.

Le versement de pots-de-vin aux médecins et aux hôpitaux est une pratique courante en Chine pour les groupes pharmaceutiques qui souhaitent que leurs produits soient utilisés.

Les cadres de GSK recevaient également des pots-de-vin de la part d'agences de voyages, désireuses d'être choisies par le groupe pharmaceutique pour l'organisation de conférences, ont ajouté les autorités.

Quelque 3 milliards de yuans (370 millions d'euros) ont ainsi transité entre GSK et des agences de voyages depuis 2007, a indiqué lundi Gao Feng, membre de l'unité du ministère de la Sécurité publique en charge des enquêtes sur les crimes économiques, selon des propos rapportés par l'agence Dow Jones Newswires.

Au moins un des cadres de GSK a également bénéficié de prestations sexuelles, dans ce que la loi chinoise appelle « corruption à caractère sexuel », ont rapporté lundi les « Nouvelles de Pékin ».


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Entrepreneurs, faites comme Michael Jordan!

BLOGUE INVITÉ. Les bons entrepreneurs savent quand mettre leur propre personne de côté pour le bien de l'équipe.

Le budget fédéral rate de 14 G $ la cible pour 2018-2019

C'est un troisième manque à gagner de plus de 10 milliards $ en autant d’années.

Bourse: Wall Street termine en légère hausse, Toronto à un sommet

Mis à jour à 17:07 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les investisseurs se positionnent avant une possible baisse des taux d'intérêt par la Fed.