Pétrole: l'OPEP prévoit une hausse de la demande en 2021

Publié le 13/04/2021 à 09:15

Pétrole: l'OPEP prévoit une hausse de la demande en 2021

Publié le 13/04/2021 à 09:15

Par AFP

(Photo: 123RF)

L'OPEP s'est montrée un peu plus optimiste mardi pour la demande mondiale de pétrole cette année, sur fond de reprise économique attendue, au moment où le cartel s'apprête à assouplir les coupes dans sa production.

Le rebond mondial de la demande de brut est désormais attendu à 6 millions de barils par jour (mb/j) cette année, une révision à la hausse de 0,1 mb/j par rapport au mois dernier, a indiqué l'Organisation des pays producteurs de pétrole dans son rapport mensuel. Les prévisions avaient déjà été revues en hausse en mars.

La demande mondiale est ainsi attendue à 96,5 mb/j cette année, après avoir plongé à 90,5 mb/j l'an dernier.

«La demande de pétrole au second semestre devrait être influencée positivement par un rebond économique plus important que prévu le mois dernier, soutenu par des programmes de relance et un assouplissement des restrictions contre la COVID-19, sur fond d'accélération du déploiement de la vaccination», note l'OPEP.

Ces perspectives haussières concernent toutefois essentiellement les pays développés de l'OCDE et feront suite à un premier semestre encore peu dynamique.

Début avril, les pays de l'OPEP et leurs alliés (notamment la Russie) au sein de l'accord OPEP+ avaient décidé d'alléger progressivement leurs coupes de production d'or noir, destinées à soutenir les cours, sur fond d'optimisme du secteur face à une reprise soutenue par les campagnes de vaccination contre la COVID-19.

Le mois dernier, la production de l'OPEP a modestement progressé de 0,2 mb/j pour atteindre 25,042 mb/j, selon des sources secondaires (indirectes) citées dans le rapport.

Cette hausse est essentiellement le fait d'une augmentation de la production iranienne de 137 000 barils par jour entre février et mars, à 2,3 mb/j.

L'Iran, dont l'industrie pétrolière est soumise à embargo par les États-Unis, est encore très loin des volumes qu'il produisait il y a quelques années.

Des discussions sont en cours à Vienne pour tenter de sauver l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015. Les États-Unis y sont associés sans contact direct avec l'Iran.

 

Sur le même sujet

L'OPEP+ à la peine pour pomper plus et freiner l'envolée des prix

30/06/2022 | AFP

La décision est purement «symbolique», commente Tamas Varga, chez PVM Energy.

Pétrole: l'OPEP+ ouvre davantage ses vannes face à la flambée des prix

02/06/2022 | AFP

Les membres de l'OPEP+ ont décidé jeudi de passer à la vitesse supérieure et de doper leur production de pétrole.

À la une

Guerre en Ukraine: vers un scénario à la coréenne?

02/07/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs scénarios sont possibles en Ukraine, mais le plus plausible est une division durable du pays en deux.

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.