La baril se moque de l'OPEP

Publié le 24/10/2008 à 00:00

La baril se moque de l'OPEP

Publié le 24/10/2008 à 00:00

Par Dominique Lemoine
À 19:44 heure de Londres, le Brent valait 62,22 dollars américains, en baisse de 3,70 dollars, ou 5,61%. 

«L’OPEP a offert au marché toutes les munitions à sa disposition», a expliqué à Bloomberg Robert Laughlin, courtier senior chez MF Global à Londres.

Il a cependant ajouté qu’avec les faibles prévisions économiques actuelles et la chute libre de la fabrication, cette décision de l’OPEP «n’est pas suffisante» pour freiner la chute des prix du baril. 

De son côté, le président de l’OPEP et ministre algérien du pétrole, Chakib Khelil, a déclaré lors d’une conférence de presse que la réduction de la production serait «efficace à 100%» pour stabiliser les prix.

Selon La Presse Canadienne, «des responsables de l’OPEP n’ont laissé aucun doute sur le fait qu’ils étaient prêts à réduire encore la production si la décision prise vendredi n’arrêtait pas la chute des cours».

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street avance, Apple et Microsoft en forme

Mis à jour à 17:38 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La hausse du secteur technologique et de plusieurs de ses grands noms a soutenu Wall Street.

Titres en action: Ferrari, Bausch Health (Valeant), HSBC, Suzuki

Mis à jour à 10:51 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les centres de congrès veulent profiter des nouvelles règles

Depuis lundi, Québec permet aux centres de congrès d’accueillir un maximum de 250 personnes sous leur toit.