Contrat historique d'Hydro-Québec: pas de baisse tarifaire en vue au Québec

Publié le 26/01/2018 à 12:38

Contrat historique d'Hydro-Québec: pas de baisse tarifaire en vue au Québec

Publié le 26/01/2018 à 12:38

Même si Hydro-Québec vient de décrocher le plus important contrat d'exportation de son histoire, cela ne signifie pas pour autant que les clients québécois de la société d'État doivent s'attendre à voir le montant de leur facture fléchir.

Son président-directeur général, Éric Martel, a plutôt expliqué vendredi que cette entente "historique" avec le Massachusetts permettra à Hydro-Québec de respecter sa promesse de ne pas augmenter les tarifs au-delà de l'inflation.

Aux côtés du ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, M. Martel faisait le point sur la décision annoncée la veille par l'État de la Nouvelle-Angleterre, qui a retenu le projet Northern Pass parmi une quarantaine de soumissions. 

L'entente de 20 ans, conditionnelle à une signature officielle, permettra à Hydro-Québec de générer des revenus d'environ 10 milliards $ sur 20 ans en exportant annuellement 9,45 térawattheures (TWh) d'hydroélectricité à compter de 2020.

Si M. Martel a affirmé que les profits découlant de ce contrat allaient garnir les coffres de l'État et servir à "payer des salaires pour des médecins et des professeurs", ce dernier n'a pas ouvert la porte à une baisse des tarifs pour les clients québécois.

Il a plutôt réitéré que depuis trois ans, Hydro-Québec avait respecté son engagement quant aux augmentations tarifaires. 

La partie québécoise du projet Northern Pass _ dont la mise en service est prévue en 2020 _ est évaluée à près de 620 millions $, une facture qui devrait grimper d'environ 60 millions $ en raison de l'enfouissement d'une partie de la ligne de transport. En tenant compte de la partie américaine, la facture grimpe à 2,1 milliards $.

Grâce à ce contrat, Hydro-Québec devrait être mieux outillée pour doubler son chiffre d'affaires à environ 27 milliards $ d'ici 2030. En 2016, 24,1 des 32,6 TWh exportés par la société d'État étaient destinés au marché américain.

 

À la une

Le Québec doit déjà se préparer à la prochaine pandémie

22/01/2021 | François Normand

ANALYSE - On a recensé l’éclosion de plus de 300 maladies infectieuses dans le monde entre 1940 et 2004, dont l'Ebola.

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.