Chute rapide des prix du bois d’oeuvre

Publié le 16/06/2021 à 09:36

Chute rapide des prix du bois d’oeuvre

Publié le 16/06/2021 à 09:36

Par François Normand
Du bois d'oeuvre

Cette baisse des prix du bois d’œuvre aux États-Unis survient moins d’un mois après que le département américain du Commerce n’eut proposé de doubler les tarifs sur les importations de bois d’œuvre canadien. (Photo: 123RF)

Après une envolée spectaculaire depuis le début de la pandémie, les prix du bois d’œuvre ont diminué de manière substantielle depuis un mois pour revenir à des cours plus normaux.

Ce mardi, les contrats à terme sur les livraisons de juillet s’élevaient 1 009,90 $US le mille pieds-planche (l'étalon de mesure dans l'industrie), soit une chute de 41% par rapport au record de 1 711,20 $US atteint au début du mois de mai, rapporte ce mercredi le Wall Street Journal.

La valeur des contrats à terme sur le bois d’œuvre a diminué à 14 reprises au cours des 16 dernières séances de négociation.

D’autres indicateurs sont aussi en déclin tels que les prix sur le marché au comptant (cash lumber prices).

Vendredi, le site d’analyse Random Lengths a indiqué que son indice composite (qui suit l’évolution du prix spot du bois d’œuvre) a reculé de 122 $US pour s’établir à 1 324 $US, soit sa plus forte diminution hebdomadaire jamais enregistrée.

Cette baisse des prix du bois d’œuvre aux États-Unis survient moins d’un mois après que le département américain du Commerce n’eut proposé de doubler les tarifs sur les importations de bois d’œuvre canadien (les droits compensateurs et les droits antidumping), pour les faire passer de 8,99% à un taux préliminaire de 18,32%.

Or, l’industrie canadienne s’attendait plutôt à une baisse des tarifs.

Depuis un an, les prix du bois d’œuvre ont quadruplé (une hausse de 300%) aux États-Unis. Les entreprises américain consommatrices de bois en pâtissent, tout comme les Américains qui veulent acheter une nouvelle maison ou faire des rénovations.

 

 

 

Sur le même sujet

Bois d'oeuvre: la ministre Freeland évoque des représailles contre les États-Unis

Chrystia Freeland répondait en Chambre aux critiques du porte-parole conservateur en matière d’affaires étrangères.

Faut-il avoir peur de l'inflation?

25/11/2021 | AFP

Après une année 2020 difficile en raison de la pandémie, la reprise de la consommation ont fait exploser la demande.

À la une

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

4. Calendrier de l'avent des affaires: la COP26

04/12/2021 | Olivier Schmouker

Concours international du jeu appelé «la politique de l’autruche»...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.