À surveiller: D2L, Open Text et Boralex

Publié le 11/09/2023 à 11:09

À surveiller: D2L, Open Text et Boralex

Publié le 11/09/2023 à 11:09

Par Jean Gagnon
Des éoliennes

Boralex a ficelé un financement de 608M$ pour le projet de 200 mégawatts du parc éolien Apulat au nord du Québec. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de D2L, Open Text et Boralex? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

D2L (DTOL, 8,00 $): le titre a plus de potentiel à la hausse qu’à la baisse, selon l’analyste de la BMO

À la suite de la publication des résultats du 2e trimestre de son année financière 2024 et de la conférence que le fabricant de logiciels D2L tenue plus tôt durant le trimestre avec ses utilisateurs, Thanos Moschopoulos, analyste à BMO Marchés des capitaux, diminue quelque peu ses prévisions de bénéfices pour l’ensemble de l’année financière 2024, tout en maintenant sa recommandation de «performance égale au marché», ainsi que son cours cible sur un an de 9,50$.

D2L est une société canadienne de logiciels ayant des bureaux en Australie, au Brésil, en Europe, à Singapour et aux États-Unis.

Bien que l’analyste avoue qu’il préfère d’autres titres dans ce secteur, il n’en croit pas moins que celui D2L a plus de potentiel à la hausse qu’à la baisse compte tenu de son évaluation actuelle, de sa position concurrentielle chez les clients haut de gamme et de l’amélioration de sa rentabilité.

Les revenus du 2e trimestre ont totalisé 44,5 millions de dollars (M$), une hausse de 8% comparativement à l’année précédente, soit ce que prévoyait le consensus des analystes. Quant aux bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement ajustés (BAIIA), la société accusait une perte de 0,5M$ alors que le consensus prévoyait plutôt un gain de 0,5M$.

La marge des abonnements/support continue de s’améliorer, note l’analyste. Elle a été de 72,7% au dernier trimestre, soit une hausse de 440 points centésimaux sur l’année précédente et 130 points centésimaux de plus qu’au trimestre précédent.

La direction réitère ses prévisions pour l’ensemble de l’année 2024, soit des revenus totaux de 180M$-182M$, en hausse de 7%-8% sur l’année précédente et un BAIIA ajustés entre 6M$ et 8M$.

 

 

Open Text (OTEX-Nasdaq, 39,02 $): une évaluation attrayante compte tenu de son potentiel de croissance selon l’analyste de la Financière Banque Nationale

Sur le même sujet

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.

Boralex affiche un bénéfice net en hausse de 62% au T1 de 2024

Cela s'explique notamment à l'augmentation de la production des parcs éoliens en Amérique du Nord.

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.