Un Complexe Les Ailes... sans Les Ailes de la Mode?

Publié le 04/08/2010 à 09:42, mis à jour le 04/08/2010 à 10:06

Un Complexe Les Ailes... sans Les Ailes de la Mode?

Publié le 04/08/2010 à 09:42, mis à jour le 04/08/2010 à 10:06

Par Hugo Joncas

Photo : DR

Même si le bail des Ailes de la Mode est loin d'être échu, Ivanhoé Cambridge voudrait bien voir ce magasin quitter le Complexe Les Ailes, sa galerie marchande de la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal.


" Dans le cadre d'un bail à très long terme, il peut arriver que les parties s'entendent pour qu'il prenne fin plus tôt, explique Jean Laramée, vice-président principal pour l'est du Canada. Cela fait partie des scénarios envisagés. "


Quand il a emménagé dans l'espace anciennement occupé par le magasin Eaton, en 2002, les Ailes de la Mode se spécialisait dans les marques prestigieuses : Armani, Chanel, Tommy Hilfiger... Cependant, depuis 2005, les Ailes appartient à Isaac Benitah, un baron torontois de la mode à bas prix. Aujourd'hui, le locataire principal du Complexe liquide des marques inconnues, ce qui est plutôt gênant pour le propriétaire. " Le concept n'est plus ce qu'il était ", reconnaît M. Laramée.


Agent immobilier au centre-ville, Bruce Munro est curieux de savoir quel détaillant pourrait bien remplacer Les Ailes. " Je ne vois pas qui pourrait s'installer là, dit-il. Un grand détaillant qui veut ouvrir un nouveau magasin a l'embarras du choix : il peut aller ailleurs sur la rue Sainte-Catherine, au quartier Dix30 à Brossard, à Laval... "


En cas de départ des Ailes de la Mode, Ivanhoé Cambridge, une filiale de la Caisse de dépôt et placement, pourrait décider de diviser le local en plusieurs sections, précise M. Laramée. " Nous étudions tous les scénarios. "


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Plus d'acheteurs Ă©trangers, mais la proportion demeure faible

BLOGUE INVITÉ. Les Chinois représentent le tiers des acheteurs étrangers de propriétés résidentielles à Montréal.

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.