Le Trump Taj Mahal va fermer à cause de pertes massives

Publié le 04/08/2016 à 11:14

Le Trump Taj Mahal va fermer à cause de pertes massives

Publié le 04/08/2016 à 11:14

Par AFP

Le Trump Taj Mahal, ancien casino du candidat républicain Donald Trump qui porte toujours son nom, va fermer ses portes début septembre, a indiqué mercredi son nouveau propriétaire, justifiant sa décision par des pertes massives et une longue grève.

Inauguré en grande pompe en 1990, le Trump Taj Mahal était entré en cessation de paiement à peine un an plus tard et n'a depuis connu que des avanies.

Le casino ou sa maison mère ont déposé quatre fois le bilan en tout, la dernière en septembre 2014. Il avait alors été racheté par l'investisseur Carl Icahn, qui a conservé le nom de l'établissement.

Mais la situation financière de cet ensemble à l'architecture d'inspiration orientale, avec des coupoles dorées, ne s'est pas améliorée.

Selon Tropicana Entertainment, le groupe coté dans lequel sont réunis les actifs de Carl Icahn dans les jeux d'argent, le casino a perdu près de 100 millions de dollars depuis la reprise, officialisée il y a 16 mois seulement.

A cette trajectoire catastrophique sur le plan financier s'est ajouté une grève des employés, qui a démarré début juillet et est en passe de devenir la plus longue de l'histoire des casinos à Atlantic City.

Les salariés contestent les conditions du plan de restructuration validé par le tribunal des faillites, qui a accepté d'annuler la convention collective. Celle-ci prévoyait une couverture santé et le versement de cotisations retraites par le casino.

«Le Taj perd actuellement plusieurs millions de dollars par mois et maintenant, avec cette grève, nous ne voyons pas de trajectoire vers la rentabilité», a expliqué le PDG de Tropicana Entertainment, Tony Rodio, dans une déclaration écrite transmise à l'AFP.

«Si le syndicat acceptait ce que nous avions proposé initialement, notamment (la couverture santé) qu'il demandait, nous aurions toujours des pertes importantes chaque mois, mais au moins, il y aurait de l'espoir», a ajouté le dirigeant.

«Nous avons malheureusement atteint le point où nous allons devoir fermer le Taj après le week-end de Labor Day (5 septembre)», a-t-il conclu.

Le Trump Taj Mahal sera le cinquième des douze casinos d'Atlantic City à fermer depuis 2014. Le Trump Plaza, un autre établissement fondé par Donald Trump, avait notamment fermé en 2014.

«Quelle mesquinerie», a commenté Bob McDevitt, le président du syndicat Unite Here Local 54, à l'origine du mouvement de grève, qui a contesté la volonté de Carl Icahn de parvenir à un accord.

«Si c'est la personne dont Donald Trump veut faire le secrétaire au Trésor, alors ce pays est condamné», a conclu Bob McDevitt dans le communiqué publié sur le site du syndicat.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Préparez-vous à une longue guerre commerciale

10/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Il n'y a pas que des intérêts économiques en cause; des enjeux politiques pèsent aussi dans la balance.

Portrait-robot du candidat pouvant battre Trump

08/08/2019 | François Normand

BALADO GÉOPOLITIQUE. Ce ou cette candidate démocrate doit avoir trois qualités pour espérer vaincre Trump en 2020.

À la une

Hong Kong : vers un pays, un système

16/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Le mouvement pro-démocratie à Hong Kong est voué à l'échec à long terme. Voici pourquoi.

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

17/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire les titres d'Industries Lassonde, Couche-Tard et Metro? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.