Forte augmentation d'acheteurs chinois à Montréal

Publié le 27/09/2017 à 11:28

Forte augmentation d'acheteurs chinois à Montréal

Publié le 27/09/2017 à 11:28

Par Matthieu Charest

[123RF]

Conséquence des achats chinois, une étude publiée ce matin par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) indique une forte hausse des achats de propriétés par des étrangers dans la grande région de Montréal.

Selon le document, il y a eu une augmentation de 37% d’acquisitions de propriétés par des ressortissants étrangers entre janvier et août 2017, par rapport à la même période l’an dernier.

Cette hausse s’explique en moitié par la forte hausse des acheteurs d’origine chinoise.

D’août 2016 à juillet 2017, le nombre d’acquéreurs chinois a plus que triplé, révèle la SCHL. Ainsi, ces acheteurs représentent aujourd’hui 20% de l’ensemble de ce marché (d’acquéreurs étrangers).

«La Chine a pratiquement rejoint les deux pays qui dominaient sur le marché depuis plusieurs années, soit la France et les États-Unis.» Les Chinois sont maintenant pratiquement à égalité avec les acheteurs d’origine française, et un peu en deçà des Américains, qui constituent plus ou moins 25% des acheteurs étrangers.

Si les achats effectués par les Français et les Américains ont aussi augmenté, c’est dans une bien moindre mesure que les Chinois. Les nouvelles acquisitions françaises affichent une hausse de 29%, et celles des Américains, 11%.

Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement, cet intérêt marqué des Chinois pour le marché immobilier montréalais s’explique par plusieurs facteurs.

«Il est possible que quelques acheteurs étrangers aient pu se tourner vers le marché de Montréal depuis l’entrée en vigueur de la taxe à Vancouver en août 2016. Toutefois, d’autres facteurs ont pu avoir un impact, comme la nouvelle liaison aérienne sans escale entre Montréal et Shanghai qui a débuté en 2017, et le prix des logements qui est plus faible à Montréal que dans d’autres grands centres canadiens.»

Cela posé, il faut toutefois nuancer le portrait de la portion du marché immobilier montréalais acquis par des étrangers. Si 1,5% des propriétés montréalaises sont achetées par des non-Canadiens, la proportion est encore beaucoup plus forte à Vancouver (3 à 4%), et à Toronto (3%).

Toutefois, note la SCHL, l’intérêt des étrangers pour Montréal est en constante augmentation depuis quelques années. 

 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Employeurs, vos employés sont submergés par le stress financier!

CHRONIQUE. La pandémie a un impact insoupçonné, littéralement dévastateur pour la productivité des entreprises...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

08:14 | LesAffaires.com et AFP

« Les investisseurs restent indécis quant à la marche à suivre ».

Les banques flanchent en Bourse après une enquête

Il y a 36 minutes | AFP

Un consortium de journalistes accusent ces géants d’avoir permis le blanchiment d’argent sale à grande échelle.