Québec veut favoriser les exportations

Publié le 17/03/2011 à 16:26

Québec veut favoriser les exportations

Publié le 17/03/2011 à 16:26

Par Marie-Eve Fournier

Québec crée un « guichet unique » pour aider les entreprises exportatrices. Baptisée Exportation Québec, cette nouvelle entité aura comme mandat de « faciliter l’accès aux aides gouvernementales, de créer des occasions d’affaires et d’accroître la présence du Québec dans les événements commerciaux ».

Elle regroupera au même endroit tous les services offerts par le ministère de Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE). L’équipe sera formée de 60 ou 70 personnes, basées principalement à Montréal.

Le budget ne prévoit le versement au ministère d’aucune somme supplémentaire pour la gestion de ce « guichet » car il s’agit essentiellement d’une réorganisation d’effectifs en vue de créer « un nouveau branding », expliquent les fonctionnaires.

Exportation Québec pourra notamment valider des stratégies d’exportation, identifier de futurs partenaires stratégiques, aider à l’implantation d’entreprises à l’étranger, rechercher des solutions de financement, développer des stratégies communes de développement des marchés et promouvoir la province à l’étranger.

Raymond Bachand croit que la société distincte doit davantage profiter de la croissance économique des pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine) en y augmentant ses exportations.

D’ailleurs, il a annoncé l’ouverture d’un nouveau bureau du Québec en Russie. La présence en Chine, et Inde et au Brésil de la patrie du Cirque du Soleil et de Bombardier sera « consolidée » par l’ajout de conseillers économiques ou d’attachés commerciaux aux équipes déjà en place. En conséquence, des crédits additionnels de 1,1 million cette année et de 2 millions l’an prochain seront versés au ministère des Relations internationales (MRI).

40 M$ pour un nouveau programme

En outre, Québec instaure le nouveau Programme exportation, qui « regroupera et bonifiera » les services offerts par le MDEIE. Il sera géré par l’équipe responsable du Programme exportation.

Des crédits additionnels de 40 millions sur trois ans seront accordés au ministère pour ce programme. Du montant, 29,5 millions serviront à améliorer le soutien offert aux exportateurs (6,5 M$ la première année et 11,5 M$ les deux années suivantes). À l’heure actuelle, l’aide s’élève à 11,7 M$.

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

07/12/2019 | François Normand

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...