Le DPB se penche sur les trois mesures annoncées par Ottawa

Publié le 02/04/2020 à 13:46

Le DPB se penche sur les trois mesures annoncées par Ottawa

Publié le 02/04/2020 à 13:46

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Finances Bill Morneau (Photo: Adrian Wyld/ La Presse canadienne)

Le directeur parlementaire du budget estime que les trois mesures annoncées par Ottawa pour aider les personnes à faible revenu, les familles et les personnes âgées à surmonter le choc économique de la COVID-19 coûteront plus de 8 milliards $ au trésor public.

Dans des rapports publiés jeudi, Yves Giroux indique d’abord que le paiement du crédit spécial pour la TPS à 13,2 millions de personnes coûtera 5,67 milliards $. Par ailleurs, l’augmentation de l’Allocation canadienne pour enfants de 300 $ par enfant pour le mois de mai à 3,4 millions de bénéficiaires coûtera 1,9 milliard $, estime le bureau de M. Giroux. L’allocation moyenne sera de 556 $ par bénéficiaire.

Enfin, la réduction de 25% du montant que les personnes âgées devront retirer cette année de leur Fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) coûtera 506,5 millions $ au trésor public, selon le directeur parlementaire du budget.

Le DPB a publié ces rapports quelques heures avant que le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, ne réponde aux questions des députés sur le Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19, devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes. À ce jour, ce plan d’intervention fédéral est évalué à plus de 250 milliards $, dont plus de 105 milliards $ en aide financière directe aux travailleurs et aux entreprises.

Le ministre Morneau estimait mercredi que deux de ces mesures auraient un coût combiné de 95 milliards $ — 71 milliards $ pour la subvention salariale de 75 pour cent aux entreprises, et 24 milliards $ pour la Prestation canadienne d’urgence aux travailleurs qui ont perdu leur revenu d’emploi en raison de la COVID-19.

Une analyse publiée jeudi matin par le Centre canadien de politiques alternatives a toutefois estimé que le tiers des chômeurs, 862 000 Canadiens, ne recevront rien des programmes fédéraux — ni la nouvelle Prestation canadienne d’urgence, ni l’assurance-emploi.

Environ 1,2 million de Canadiens cherchaient déjà du travail avant que la COVID-19 ne mette l’économie en pause, selon l’analyse. L’économiste principal du centre, David Macdonald, estime que la moitié d’entre eux n’étaient déjà pas admissibles à l’assurance-emploi et qu’ils ne seront pas non plus admissibles à la nouvelle Prestation d’urgence, parce que leur emploi n’a pas cessé en raison du coronavirus.

 


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street salue la reprise progressive de l'activité économique

Mis à jour il y a 27 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a solidement grimpé mardi.

Titres en action: Banque Scotia, Roots, Suzuki, Casino...

Mis à jour à 11:47 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À surveiller: Alibaba, Square et Dollarama

Que faire avec les titres d’Alibaba, Square et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.