La Gaspésie en état de choc


Édition du 22 Novembre 2014

La Gaspésie en état de choc


Édition du 22 Novembre 2014

«On ne demande pas la charité. Ce sont des outils qui nous appartiennent.» — Benoit Trépanier, homme d’affaires gaspésien et citoyen engagé

Benoit Trépanier, 42 ans, est un ancien Montréalais qui a adopté la Gaspésie en 2006, au moment où la région se remettait debout, après des années d'exode de population et de chômage élevé. Il dirige Graffici à Gaspé, une coopérative de solidarité mise sur pied pour informer la population par un journal Web régional. Indigné par les mesures d'austérité imposées aux régions, il a amorcé à titre de citoyen le mouvement Solidarité Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, avec l'espoir que la mobilisation permettra de faire reculer le gouvernement.

À lire aussi:
Les régions du Québec se mobilisent

«Nous nous sommes mobilisés en Gaspésie ces dernières années pour rendre la région vivante. Nous avons freiné l'exode de la population, mais c'est comme si aujourd'hui on nous disait : puisque que vous vous êtes mobilisés, organisez-vous seuls», fustige M. Trépanier.

«La CRÉ [Conférence régionale des élus] n'a peut-être pas de raison d'être à Montréal, parce qu'il y a beaucoup d'autres instances décisionnelles, mais en Gaspésie, c'est notre gouvernement régional», fait-il valoir.

Des projets régionaux

C'est grâce à l'action rassembleuse de la CRÉ que 100 000 Gaspésiens peuvent chaque année utiliser le transport en commun, souligne l'homme d'affaires. C'est grâce à elle que 95 % de la région bénéficie d'Internet haute vitesse. C'est encore grâce à elle que 40 municipalités de la région se sont réunies pour investir dans l'achat de 17 éoliennes qui leur rapportent des millions de dollars.

À lire aussi:
Les régions du Québec se mobilisent

À la une

Budget fédéral 2024: Ottawa pige 19,4G$ dans les poches des ultrariches et des entreprises

BUDGET FÉDÉRAL 2024. La mesure devrait servir à éponger le déficit de 39,8 G$ prévu pour 2024-2025.

Budget fédéral 2024: Ottawa veut encourager les régimes de retraite à investir au Canada

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Ottawa veut inciter les régimes de retraite à investir au pays, mais sans y consacrer d’argent.

Ce budget écrit à l'encre rouge foncé ne fera pas que des heureux

EXPERTE INVITÉE. Les contribuables les mieux nantis passent à la caisse.