Emploi: le PQ et la CAQ veulent un plan de relance cet automne

Publié le 07/11/2014 à 14:42

Emploi: le PQ et la CAQ veulent un plan de relance cet automne

Publié le 07/11/2014 à 14:42

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

Alarmés par les chiffres de l'emploi au Québec, les partis d'opposition exigent le dépôt cet automne d'un plan de relance économique.


Les plus récentes données de Statistique Canada révèlent une chute de 30 000 emplois à temps plein au Québec le mois dernier, ce qui porte à près de 100 000 le nombre de postes permanents perdus au Québec depuis un an.


La situation est nettement plus favorable ailleurs au pays avec une hausse de 43 000 emplois en octobre pour un total de 182 000 sur douze mois.


Selon le porte-parole du Parti québécois en matière d'emploi, Dave Turcotte, la débâcle de l'emploi au Québec est directement attribuable à l'incurie du gouvernement libéral.


Après avoir mis de côté la politique économique du Parti québécois une fois au pouvoir, le gouvernement libéral s'est retrouvé sans stratégie et les résultats sont à l'avenant, a dénoncé le député de Saint-Jean, vendredi.


M. Turcotte croit aussi que le climat d'austérité entretenu par le gouvernement nuit à la confiance des investisseurs.


Le député appelle le premier ministre Philippe Couillard à prendre les choses en main et à présenter un plan de relance dans les plus brefs délais.


Son collègue de la Coalition avenir Québec, André Lamontagne, partage le même avis.


Depuis l'élection du Parti libéral en avril, le Québec a perdu 82 000 emplois à temps plein alors que l'Ontario en a gagné 50 000, a illustré le porte-parole de la CAQ en matière d'économie.


À son avis, le ministre des Finances, Carlos Leitao, doit cesser d'attendre les effets de la reprise économique américaine. Il demande au gouvernement Couillard de "mobiliser la communauté entrepreneuriale" avec le dépôt d'une stratégie de relance urgente.


De son côté, le ministre de l'Emploi, François Blais, a invoqué des facteurs démographiques pour expliquer, du moins en partie, la dégringolade de l'emploi.


Des travailleurs partent à la retraite mais ne sont pas remplacés faute de main-d'oeuvre, a soutenu le ministre.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Bombardier: la classe politique réagit

Le ministre caquiste de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, doit réagir à Montréal vers 12H30.

Économie : comprendre les objectifs de la CAQ en attendant les moyens

Édition du 27 Octobre 2018 | Mia Homsy

EXPERTE INVITÉE. Que signifie l'élection d'un gouvernement de la CAQ pour l'économie du Québec ? Quelles priorités ...

À la une

Ce Chromebook hors de prix est prêt pour les jeux-à-volonté de Google Stadia

Il y a 17 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. Il n’y a pas qu’Apple et Microsoft pour vendre des portables au gros prix. Mais Asus a un as dans sa manche...

Roundup de Monsanto: une demande d'action collective québécoise

Il y a 10 minutes | La Presse Canadienne

La demande d'action collective accuse le fabricant d'avoir falsifié des données relatives aux dangers du glyphosate.

Royaume Uni: la première ministre Theresa May quittera son poste le 7 juin

Il y a 12 minutes | La Presse Canadienne

La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne est prévue pour le 31 octobre.