Une croissance qui ne se dément pas

Publié le 29/11/2008 à 00:00

Une croissance qui ne se dément pas

Publié le 29/11/2008 à 00:00

Par Pierre Théroux

L'argent, manifestement, ne manque pas dans cette ville qui, 100 ans après sa création, est devenue le poumon économique d'Israël.

Dans Tel-Aviv, où plus du tiers de la population est âgé de 25 à 44 ans, les tours de luxe poussent comme des champignons.

Par exemple, ce nouveau projet immobilier, Neve Tzedek, érigé au coeur du quartier historique de Tel-Aviv. Le White City Residence, l'un des plus prestigieux complexes résidentiels en construction, offre appartements, lofts et penthouses à des millionnaires, qui auront une vue imprenable sur la ville et le coucher de soleil sur la Méditerranée.

Ailleurs dans la Ville Blanche, ainsi surnommée à cause de ses centaines de bâtiments de style Bauhaus aux façades de crépi blanc, des dizaines d'autres copropriétés se vendent à des prix dépassant le million de dollars. Les futurs propriétaires ne sont pas seulement des Israéliens : ce sont aussi de riches Américains, Russes et Français, dont l'intérêt fait ainsi grimper les prix.

La rénovation de vieux bâtiments bat aussi son plein, tandis que, dans le quartier des affaires, au pied des gratte-ciels, se multiplient les restaurants japonais et français.

Plus chère qu'à New York

D'ailleurs, la vie est désormais plus chère à Tel-Aviv qu'à New York. D'après la fime Mercer, Tel-Aviv est en 2008 la 14e ville la plus chère du monde, dépassant New York (22e) et à deux places derrière Paris. Un bond important pour la ville la plus chère du Proche-Orient qui, en 2004, se classait au 33e rang !

Le coûts de la vie de Tel-Aviv est le reflet de la bonne santé économique de l'État hébreu. Depuis quelques années déjà, Israël affiche un taux de croissance supérieur à 5 %, et le shekel a pris de la valeur par rapport aux autres devises.

L'inflation s'élevait à 3,4 % en 2007 et pourrait atteindre 5 % en 2008, tandis que le taux de chômage a considérablement diminué, de 10,4 % en 2004 à 7,3 % l'an dernier.

Toutefois, à 50,9 %, " le taux d'emploi est beaucoup trop faible ", déplore Israela Many, économiste en chef de la Fédération des chambres de commerce d'Israël.

Vigueur touristique

Même l'industrie touristique a repris de la vigueur. Israël prévoit accueillir un nombre record de trois millions de vacanciers en 2008, année qui marque son 60e anniversaire.

Environ 57 % des touristes sont originaires d'Europe, 32 % des Amériques et 8 % d'Asie. En tête des lieux touristiques les plus visités en Israël se trouve Massada, une impressionnante forteresse surplombant la mer Morte et construite par le roi Hérode au premier siècle avant Jésus-Christ.

" Israël accueille de nombreux pèlerins qui viennent visiter la multitude de sites chrétiens du pays ", dit Moty Moshe Likwornik, guide israélien d'origine française.

La croissance est telle que le ministère israélien du Tourisme a lancé en début d'année un appel aux investisseurs étrangers pour venir y construire des hôtels. Cette initiative vise à pallier le manque de chambres disponibles, qui fait obstacle au développement du tourisme en Israël.

À la une

Bourse: le Dow recule, le Nasdaq limite les dégâts

Mis à jour à 16:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice à forte coloration technologique récupérait toutefois ses pertes mardi midi.

À surveiller: Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue

Que faire avec les titres de Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue? Voici quelques recommandations d'analystes.

Tesla recule en Bourse après des ventes décevantes en Chine

17:04 | AFP

Tesla est à la peine depuis le début de la semaine à Wall Street, souffrant de chiffres de ventes décevants.