Ngozi Okonjo-Iweala devient la première femme à diriger l'Organisation mondiale du commerce

Publié le 15/02/2021 à 09:56

Ngozi Okonjo-Iweala devient la première femme à diriger l'Organisation mondiale du commerce

Publié le 15/02/2021 à 09:56

Par AFP
Ngozi Okonjo-Iweala

Ngozi Okonjo-Iweala prendra la tête de l'Organisation mondiale du commerce le 1er mars. (Photo: Getty Images)

La Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala a été nommée lundi première femme et première Africaine à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), dans l'espoir de mettre fin à des années de blocage de l'institution.

«Les membres de l'OMC viennent d'accepter de nommer la Dre Ngozi Okonjo-Iweala comme prochaine directrice générale de l'OMC. La décision a été prise par consensus lors d'une réunion spéciale du Conseil général de l'organisation aujourd'hui», a annoncé l'OMC, une quinzaine de minutes après l'ouverture de la réunion.

«La Dre Okonjo-Iweala deviendra la première femme et la première Africaine à la tête de l'OMC. Elle prendra ses fonctions le 1er mars et son mandat, renouvelable, expirera le 31 août 2025», a souligné le gendarme du commerce mondial dans un bref message.

Après sa nomination, Mme Okonjo-Iweala, 66 ans, a pris la parole, virtuellement en raison de la pandémie de COVID-19, devant les représentants des pays, lors d'une réunion fermée, a indiqué à l'AFP un diplomate européen. Elle doit s'exprimer devant les médias à 16 heures GMT (11 heures au Québec).

Sa nomination à la tête de l'OMC — institution quasi paralysée qui n'arrive plus à remplir sa mission — était attendue, après le retrait de la course le 5 février de sa seule autre rivale, la ministre sud-coréenne du Commerce, Yoo Myung-hee.

Cette dernière avait pris sa décision, après avoir consulté les États-Unis, qui sous Donald Trump étaient son principal soutien.

Après plusieurs mois de paralysie, l'administration Biden a préféré lever le principal obstacle à la nomination de Ngozi Okonjo-Iweala à la tête de l'OMC, en apportant «son soutien appuyé» à la candidature de la Nigériane.

Le processus de désignation d'un successeur au Brésilien Roberto Azevedo, parti un an avant la fin de son mandat pour raisons familiales, était dans l'impasse depuis l'automne.

 

Sur le même sujet

Vaccin: Washington dit travailler avec l'OMC sur une «distribution équitable»

30/04/2021 | AFP

Le gouvernement n'ira pas jusqu’à prendre position sur la question de la levée des brevets.

L'OMC reporte la réunion qui devait désigner son futur directeur général

06/11/2020 | AFP

Huit candidats - cinq hommes et trois femmes - étaient en lice pour reprendre la tête de l’OMC.

À la une

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!