Moderna implantera sa nouvelle usine à Laval

Publié le 11/08/2022 à 10:50, mis à jour le 11/08/2022 à 12:27

Moderna implantera sa nouvelle usine à Laval

Publié le 11/08/2022 à 10:50, mis à jour le 11/08/2022 à 12:27

Par La Presse Canadienne

La venue du géant pharmaceutique au Québec avait été confirmée en avril. (Photo: 123RF)

Laval — Le géant pharmaceutique américain Moderna a choisi Laval pour implanter sa nouvelle usine de fabrication de vaccins ARNm au Canada.

L’entreprise a annoncé jeudi avoir signé au début du mois un contrat d’achat avec l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) pour un terrain au parc de biotechnologie de Laval.

«Ce site offre d’énormes possibilités de synergie pour Moderna grâce à sa proximité d’une institution de recherche réputée et correspond aux exigences du projet et à son importance pour tous les Québécois et les Canadiens», mentionne-t-elle dans une déclaration.

La construction, évaluée à 180 millions de dollars, devrait commencer en 2022. L’usine de biofabrication pourrait être opérationnelle d’ici la fin de 2024, estime Moderna. La société pharmaceutique prévoit donner davantage de détails sur sa mise en œuvre une fois que la vérification diligente sera terminée.

Le choix du site survient environ trois mois après l’annonce en grande pompe de la venue du fabricant américain au Québec, confirmée en présence des premiers ministres Justin Trudeau et François Legault. Moderna mentionnait à ce moment-là vouloir s’implanter dans la région de Montréal, mais l’endroit exact restait à déterminer.

Le ministre québécois de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a de nouveau salué, jeudi, la décision du fabricant de miser sur le Québec.

«La pandémie nous a démontré à quel point notre autonomie en matière d’approvisionnement en vaccin est essentielle. L’arrivée de Moderna au Québec est signe d’innovation en santé», a-t-il écrit sur Twitter.

Une fois la construction complétée, l’usine pourrait embaucher environ 75 personnes pour les opérations de manufacture. L’installation sera en mesure de fabriquer quelque 100 millions de doses par année.

En plus des vaccins contre la COVID-19, l’entreprise souhaite pousser la recherche et le développement de la technologie de l’ARN messager pour développer des vaccins et traitements pour la grippe, la maladie d’Alzheimer ou le VIH, par exemple.

Le gouvernement fédéral a signé en 2021 une entente avec Moderna pour installer une usine au Canada afin que le pays diminue sa dépendance aux vaccins importés de l’étranger.

 

Sur le même sujet

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.