Le site web de la SAQ sera fermé pendant 8 jours

Publié le 21/01/2021 à 09:54

Le site web de la SAQ sera fermé pendant 8 jours

Publié le 21/01/2021 à 09:54

Par La Presse Canadienne
Une succursale de la SAQ

Les succursales de la SAQ demeurent ouvertes. (Photo: Ryan Remiorz, La Presse Canadienne)

Le service transactionnel en ligne de la Société des alcools du Québec (SAQ) sera temporairement hors service à compter de la semaine prochaine en raison de ce qui a été présenté par la société d’État comme une «mise à niveau majeure de son infrastructure technologique».

Par voie de communiqué, jeudi, elle a précisé qu’entre le 26 janvier et le 2 février, il ne sera pas possible de compléter une commande sur le site transactionnel de la SAQ ainsi que par l’entremise de son application mobile. 

Le réseau de succursales et d’agences de la société d’État poursuivra ses activités.

Néanmoins, la SAQ a indiqué ne pas être «à l’abri d’une situation qui pourrait entraîner des conséquences plus importantes» sur ses activités courantes, a souligné sa présidente et chef de la direction, Catherine Dagenais.

Même si la pandémie de COVID-19 oblige la société d’État à contrôler l’achalandage dans ses points de vente, la fin du mois de janvier est généralement une période de l’année où un ralentissement des transactions est observé. 

Selon la société d’État, la mise à jour technologique devrait notamment bonifier l’offre de produits disponibles par l’entremise du site transactionnel.

 

Sur le même sujet

À la une

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»

Faites le choix d'améliorer la qualité de votre portefeuille

09/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi ne pas choisir nos investissements boursiers selon des critères de sélection?

Créer de la valeur grâce à la responsabilité sociale et environnementale

Mis à jour le 08/04/2021 | lesaffaires.com

LIVRE BLANC. Les pratiques responsables sont loin d’être uniquement l’apanage des grandes entreprises.