Le Québec: paradis des minières

Publié le 01/03/2016 à 11:48

Le Québec: paradis des minières

Publié le 01/03/2016 à 11:48

Par Matthieu Charest

Le Québec s’avère très, très attirant pour l’industrie minière, révèle un rapport publié ce matin par l’Institut Fraser, un think tank de droite. Non seulement elle arrive au deuxième rang des provinces canadiennes pour son attrait selon les entreprises minières (derrière la Saskatchewan), mais elle se classe aussi huitième dans le monde.

Ces conclusions proviennent du rapport Fraser Institute Survey of Mining Companies 2015 [en anglais seulement]. Le groupe d’experts a classé 109 états ou pays selon deux données pondérées.

D’abord, l’Institut a étudié l’attrait géologique des états, soit les minéraux et métaux présents dans leurs sols. Puis, il évalue les politiques mises en place par les gouvernements afin de faciliter les investissements des minières.

Quant à la pondération, 40% de la note finale est composée de l’aspect des politiques et 60% revient à l’attrait des métaux et minéraux présents.

Super Saskatchewan

Les conclusions sont basées sur 449 réponses à un sondage mené entre le 15 septembre 2015 et le 27 novembre 2015 auprès de grandes entreprises minières.

«Bien que la Saskatchewan soit chanceuse de détenir des réserves d’uranium et de potasse, les minières apprécient également l’approche de la province en ce qui concerne les politiques minières. Comparée à d’autres endroits, cette province est perçue comme ayant un régime d’imposition compétitif, des procédures efficaces et des procédures claires pour les revendications de terres», estime Kenneth Green, directeur senior de l’énergie et des ressources naturelles pour l’Institut Fraser.

Or, il n’y a pas que la province rectangulaire qui se comporte bien aux yeux de ce groupe de réflexion. Non seulement le Québec arrive au deuxième rang des provinces canadiennes, elle se taille même une place dans le top 10 mondial. Elle se classe au 8e rang sur 109 états ou pays.

Parmi les pays ou états qui occupent le bas du classement cette année : La Rioja [Argentine], le Venezuela et la Grèce.

En 2014, le Québec occupait la 3e position canadienne et le 16e rang mondial (sur 122). En 2013, la province se classait 8e au pays et 32e dans le monde (sur 112).

 

Un Québec sous-payé?

Or, malgré le statut compétitif conféré au Québec par l’Institut Fraser, les redevances minières perçues par la province seraient nettement en dessous de la moyenne canadienne. Somme toute, les contribuables québécois en profitent peu. 

Selon des informations publiées par Le Devoir en octobre dernier, le Québec aurait reçu 1,9 G$ entre 2009 et 2015 en redevances, sur un total de 54 G$ de métaux et minéraux soustraits de notre sous-sol.

Il s’agit donc de redevances de 1,9% (par rapport à la valeur brute), alors que la moyenne canadienne est de 4,5%.

 

 

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.