La CDPQ injecte 250 M$ US dans l'indienne Edelweiss Group

Publié le 05/03/2019 à 12:11

La CDPQ injecte 250 M$ US dans l'indienne Edelweiss Group

Publié le 05/03/2019 à 12:11

Par La Presse Canadienne
Le logo de la Caisse de dépôt sur un bâtiment

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) élargit son partenariat avec Edelweiss Group en injectant environ 250 millions $ US dans une entité de cette société indienne spécialisée dans les services financiers.

Annoncé mardi, l’investissement du bas de laine des Québécois s’effectue dans ECL Finance afin de mettre sur pied une plateforme « diversifiée de crédit en Inde ».

En plus de « tirer profit » du marché du crédit, la Caisse a estimé, par voie de communiqué, que ce nouvel investissement garanti permettra à la société ECL Finance à poursuivre ses investissements dans les technologies numériques.

À l’automne 2016, la CDPQ avait annoncé son partenariat Edelweiss Group qui prévoyait des investissements pouvant atteindre des investissements de 700 millions $ US sur quatre ans de la part de l’institution québécoise.

Le gestionnaire québécois de régimes de retraite avait alors mis la main sur 20 % d’Edelweiss Asset Reconstruction Company (EARC), qui achète des prêts en souffrance.

En date du 31 décembre dernier, l’actif de la CDPQ s’élevait à 309,5 milliards $.

Sur le même sujet

Bombardier a perdu 200 millions $ US au premier trimestre

« Bombardier prend les mesures qui s’imposent pour gérer l’incidence de la pandémie de COVID-19 ».

La Caisse se renforce à l'international et au Québec

20/02/2020 | François Normand

La Caisse a investi à la fois 10,5 milliards de dollars canadiens au Québec et à l’international en placements privés.

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?