Forte progression du recyclage de piles en 2010

Publié le 23/02/2011 à 21:31, mis à jour le 27/02/2011 à 21:32

Forte progression du recyclage de piles en 2010

Publié le 23/02/2011 à 21:31, mis à jour le 27/02/2011 à 21:32

Appelàrecycler, programme gratuit de collecte et de recyclage de piles rechargeables et de téléphones cellulaires en Amérique du Nord, annonce une hausse de plus de 20 % du nombre de piles rechargeables collectées Québec en 2010. Ces résultats sont toutefois bien inférieurs à ceux de la Colombie-Britannique et de l'Ontario, notamment en raison de l'absence de législation en la matière.

En 2009 au Québec, Appelàrecycler a collecté 74 546 kilogrammes de batteries rechargeables. En 2010, les 816 points de collectes de la province ont récolté 93 074 kilogrammes de piles rechargeables.

À l'échelle canadienne, ce programme de recyclage de piles a connu une hausse de plus de 81 %, en grande partie en raison de l'élargissement du programme Appelàrecycler en Colombie-Britannique et en Ontario, qui depuis le 1er juillet, englobe la collecte de toutes les piles à usage domestique. Cette capacité de collecte élargie d'Appelàrecycler répond dorénavant aux exigences en matière de recyclage établies dans le cadre de nouvelles mesures législatives entrées en vigueur dans ces deux provinces.

Ainsi, le nombre total de collectes a connu une hausse de près de 420 % en Colombie-Britannique, avec plus de 43 000 kg de piles rechargeables et un peu plus de 96 000 kg de piles primaires ramassées dans la province. En Ontario, le recyclage des piles s'est accru de 59 %, soit plus de 139 000 kg de piles rechargeables et plus de 75 000 kg de piles primaires.

«La performance du Québec est très bonne, en cohérence avec celle du reste du pays. Les chiffres sont élevés et augmentent d'année en année, malgré le fait que notre programme se fasse encore sur une base purement volontaire au Québec», estime Joe Zenobio, directeur général d'Appelàrecycler Canada.

Joe Zenobio explique que le gouvernement du Québec travaille actuellement à revoir certaines propositions en matière de réglementation touchant le recyclage des batteries. Il s'attend à ce Québec implante un programme formel d'ici la mi-2012. Une telle réglementation pourrait exiger des fournisseurs des fabricants qu'ils se dotent d'un programme de retour de batteries.

«Nous nous attendons à ce que le recyclage de piles augmente avec la réglementation, parce que le consommateur moyen ne fait pas nécessairement la différence entre une pile rechargeable et primaire. Donc d'un point de vue consommateur, un programme formel simplifie et clarifie le message, ce qui habituellement augmente le nombre de piles recyclées, comme nous l'avons vu en Colombie-Britannique», dit-il.

«Mais le gouvernement du Québec réagit, va de l'avant. Le Québec se classe derrière certaines provinces, mais a toujours une longueur d'avance sur plus d'une demi-douzaine d'autres provinces», ajoute M. Zenobio.

Grâce à son réseau de plus de 30 000 points de collecte auprès de détaillants, de municipalités, d'institutions publiques et d'entreprises partout aux États-Unis et au Canada, Appelàrecycler a ramassé au total plus de trois millions de kg de piles rechargeables en 2010, soit une hausse de 10 % par rapport à 2009.

 

 

 

 

À la une

Montréal, bientôt la capitale mondiale des taxis aériens?

C'est le «rêve ambitieux» que chérit le président de CAE, Marc Parent.

Bourse: Wall Street, le Dow Jones rebondit et efface les pertes de la semaine passée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse.

Wall Street: Lucid, visé par une enquête du SEC, s'effondre

09:47 | AFP

Le fabricant de véhicules électriques fait l'objet d'une enquête du SEC sur les conditions de son entrée en Bourse.