CSeries : Airbus a l'obligation morale d'en faire profiter le Québec


Édition du 28 Octobre 2017

On avait tous rêvé que le programme CSeries permette à Bombardier de devenir incontestablement le troisième avionneur du monde derrière Airbus et Boeing. Cela ne se produira pas.
Une page a été tournée. Il faut maintenant regarder en avant et espérer ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Aides à Airbus: Washington menace de raviver les tensions commerciales avec l'Europe

09/04/2019 | AFP

Les subventions européennes à Airbus «pénalisent» les États-Unis à hauteur de 11 milliards de dollars par an.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.