10 choses à savoir mardi

Publié le 16/06/2015 à 07:23

10 choses à savoir mardi

Publié le 16/06/2015 à 07:23

Allez au point 10 et regardez cette vidéo de jetpack révolutionnaire!

1-«Bonjour, ici votre assistant bancaire automatisé, que puis-je faire pour vous?» L’institution financière britannique Barclays veut mettre au point une technologie qui permettra à ses clients de parler à un ordinateur robotisé pour conclure des transferts d’argent. Le système d’intelligence artificielle serait similaire à l’assistant Siri, que l’on retrouve sur les iPhone. Le patron de Barclays, Derek White, a expliqué dans une entrevue à CNBC que nous entrerons bientôt dans un monde où il ne sera plus nécessaire de toucher physiquement un appareil pour exécuter des transactions ou pour engager une conversation avec un ordinateur. Barclays pourrait ainsi lancer une application pour téléphone intelligent qui facilite les transactions avec un système automatisé. Vendredi dernier, nous écrivions dans cette rubrique que la place grandissante des technologies dans l'industrie des services financiers «occasionnera des changements majeurs dans la façon dont les Canadiens utilisent les services bancaires», selon le pdg de la Banque Scotia(Tor., BNS), Brian Porter. La Scotia, comme bien d’autres banques et Desjardins, réévalue son réseau dans les régions moins peuplées en raison de l’utilisation croissante des technologies.

2-6600 voyageurs. Le plus important exploitant de bateaux de croisière du monde, Carnival Corp(NY., CCL), entend repousser les limites de capacité en lançant quatre vaisseaux qui pourront accueillir 6600 passagers, en plus des centaines de membres de l’équipage, écrit Bloomberg. Les bateaux ne seront pas les plus volumineux sur le marché, mais certainement ceux qui accueilleront le plus grand nombre de passagers. Le croisiériste insiste pour dire que l’espace de ces appareils sera maximisé afin d'assurer à ses clients une expérience améliorée. Les bateaux devraient voguer sur les mers du monde entre 2019 et 2022. Ci-dessous, une vue d'artiste du Carnaval Vista, le plus gros paquebot de Carnival à date: à flot en 2016, il va embarquer (seulement) 3900 passagers, soit 2x moins que les navires prévus entre 2019 et 2022!

3-Les principales Bourses du monde se replient mardi, et Wall Street n'échappera pas à la vague baissière à l'ouverture. Vers 7h30, les contrats à terme sur les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,23%, 0,25% et 0,39%. Le titre du détaillant Gap(NY., GPS) sera à surveiller, après que la société eut annoncé lundi après la clôture des marchés qu'elle avait l'intention de fermer le quart de ses magasins. Lisez notre rubrique quotidienne Ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture pour plus de détails.

4-Alimentation Couche-Tard(Tor., ATD.B) s’est hissée lundi dans le top 20 des plus importantes sociétés de la Bourse de Toronto affichant la plus forte valeur boursière. Grâce à un gain de plus de 2,7% de son titre lundi, la chaîne de dépanneurs a vu sa capitalisation boursière dépasser le cap des 30 milliards de dollars. L’entreprise fondée par Alain Bouchard est la seule du secteur de la consommation à figurer parmi les 20 sociétés les plus pesantes de Toronto. Dans ce club sélect, on retrouve principalement les banques et les géants du secteur pétrolier.

5-Avec une performance de plus de 14,5% depuis le début de l'année, la Bourse de Riyad avait de quoi séduire les investisseurs étrangers. Or, jusqu'à présent, seules les sociétés enregistrées en Arabie Saoudite ou dans l'un des pays du Conseil de coopération du Golfe étaient autorisées à intervenir en direct sur les marchés. Depuis lundi, les investisseurs étrangers peuvent désormais acheter ou vendre des titres sur la Bourse saoudienne. Non sans contraintes, écrit Les Echos. La marge de manoeuvre des investisseurs sera en effet strictement encadrée, notamment en termes de pourcentage détenu au capital d'une société cotée. Avec cette libéralisation, la Bourse de Riyad, forte d'une capitalisation boursière de 560 milliards de dollars américains, soit plus que toutes les autres Bourses du Golfe réunies, entend prendre une place de chef de file dans la région. Les investissements étrangers pourraient, à terme, atteindre de 40 à 50G$, d'après des analystes.

Allez au point 10 et regardez cette vidéo de jetpack révolutionnaire!


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

23/08/2019 | Alain McKenna

Les véhicules électriques sont plus dangereux, McDo fait saliver Beyond Meat. Drôle de mode d'emploi pour l'Apple Card!

10 choses à savoir jeudi

22/08/2019 | Alain McKenna

Votre Internet est trop rapide pour rien. Lyft au Canada mais pas au Québec? Cette IA tricote comme votre grand-mère!

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.