Procter & Gamble bat les attentes

Publié le 29/10/2008 à 00:00

Procter & Gamble bat les attentes

Publié le 29/10/2008 à 00:00

Par Alexandre Paillé
Le bénéfice net du premier trimestre se chiffre à 3,35 milliards de dollars US, ou 1,03 dollar par action, comparativement à 3,08 milliards, ou 92 cents par action, pour la même période il y a un an. Les 17 analystes sondés par Bloomberg tablaient sur un bénéfice par action de 1 dollar.

Le numéro un mondial des produits de grande consommation table sur un bénéfice par action de 1,45 à 1,50 dollar au deuxième trimestre de son exercice. Les analystes sondés s’attendent à un bénéfice par action de 1,45 pour le trimestre.

Sur l'ensemble de l'exercice, la compagnie de Cincinnati s’attend à un bénéfice par action de 4,15 à 4,25 dollars. Sa précédente prévision pour l'exercice annuel donnait 4,18 à 4,25 dollars par action. La volatilité des marchés des changes, de l'énergie et des matières premières explique ce léger changement.

De son côté, le chiffre d'affaires a augmenté de 9%, à 22,03 milliards de dollars, comparativement à une estimation de 21,854 milliards de dollars, selon l'agence Reuters.

image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

À la une

Négos avec Air Canada: l'action de Transat continue à prendre de l'altitude

La période de négociations exclusives entre Transat A.T. et Air Canada se termine ce soir.

Forte hausse des revenus publicitaires chez Corus

26/06/2019 | Siham Lebiad

Corus Entertainment (CJR-B) a dévoilé mercredi des revenus de 458 M$, en hausse de 4% au cours du 3e trimestre

Bourse: encore des aubaines malgré les sommets historiques

26/06/2019 | Denis Lalonde

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Même si les indices américains sont à des sommets, on peut encore trouver des aubaines.