Et si Loblaw faisait entrer sa cousine Primark au Canada?


Édition du 24 Janvier 2015

Loblaw est moins bien placée que Walmart pour remporter la mise parce que les synergies à tirer sont moins importantes, les investissements à réaliser sont proportionnellement plus élevés et le chevauchement de ses magasins avec ceux de Target (estimé ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Quatre détaillants à mettre sur son radar en 2020

Édition du 22 Janvier 2020 | Dominique Beauchamp

OÙ INVESTIR EN 2020. Quatre détaillants retiennent l’attention en ce début d’année.

Paiement aux commerçants en argent comptant: Ottawa invité à agir

La disparition du paiement en espèces exposerait les consommateurs à de nombreux risques.

À la une

Bombardier recule en Bourse après la vente de sa division ferroviaire à Alstom

L’annonce d’une transaction avec Alstom marquait la fin du redressement de Bombardier entamé il y a cinq ans.

Train: une coalition d’entreprises demande à Ottawa de régler la crise

Une vingtaine de grandes entreprises dont ArcelorMittal, J.D. Irving et Maple Leaf pâtissent du blocage ferroviaire.

Plus d'un milliard de marchandises bloquées au Québec

17/02/2020 | François Normand

«Une grosse entreprise manufacturière canadienne devra bientôt ralentir ou fermer des chaînes de production.» - MEQ