Des profits de 23,3 M$ pour la SQDC au 3e trimestre

Publié le 01/03/2021 à 13:31

Des profits de 23,3 M$ pour la SQDC au 3e trimestre

Publié le 01/03/2021 à 13:31

Par La Presse Canadienne

Au même trimestre de l’exercice précédent, elle avait enregistré un bénéfice net de 11,6 millions $. (Photo: Ryan Remiorz pour La Presse canadienne)

La Société québécoise du cannabis (SQDC) a multiplié ses profits par deux au troisième trimestre, tandis que son réseau a également doublé de taille par rapport à la même période l’an dernier.

La SQDC a fait état lundi d’un bénéfice net de 23,3 millions $ pour le trimestre clos le 2 janvier, période au cours de laquelle ses ventes ont totalisé 173 millions $.

Les ventes en ligne ont représenté 13,8 millions $ de ce montant. Exprimées en volume, les ventes réalisées en succursale et sur le web ont atteint 28 254 kilogrammes de cannabis.

Onze points de vente ont ouvert leurs portes pendant le troisième trimestre. À la fin de la période, le réseau comptait ainsi 56 succursales. Au troisième trimestre de l’exercice précédent, la SQDC exploitait 33 boutiques. Elle a attribué en grande partie la croissance de ses résultats à ce plan de déploiement.

Au même trimestre de l’exercice précédent, elle avait enregistré un bénéfice net de 11,6 millions $ et des ventes de 62,2 millions $.

En faisant le point sur sa performance financière pour le troisième trimestre, la société d’État a indiqué que les revenus gouvernementaux tirés des droits d’accise et des taxes à la consommation s’étaient élevés à environ 48,5 millions $.

Les profits sont par ailleurs entièrement versés au gouvernement et réinvestis, notamment, en prévention et en recherche en matière de cannabis, a rappelé la SQDC. 

 

Sur le même sujet

Un nouveau patron par intérim à la SQDC

Paul Furfaro remplace Jean-François Bergeron, qui prend la tête de Loto-Québec.

Hausse des ventes et des profits à la SQDC

Les Québécois ont continué de se rendre en masse cet été dans les succursales de la Société québécoise du cannabis.

À la une

«On réinvestit dans la croissance pour capter les occasions qui se multiplient», Patrick Decostre, PDG de Boralex

Patrick Decostre, PDG de Boralex, a répondu à nos questions sur ses nouvelles orientations stratégiques et financières.

Boralex veut doubler sa puissance d'ici 2025, et encore d'ici 2030

Cette croissance se fera d’abord par la multiplication de son empreinte dans le solaire et aux États-Unis.

Boralex se lance dans le partage de terrains pour le solaire

14/06/2021 | François Normand

Comme les terrains sont rares, le producteur d'énergie verte se lance dans l’agrivoltaïsme avec la française Sun’Agri.