David's Tea au Nasdaq: «Notre marque a des ailes»

Publié le 05/06/2015 à 16:57

David's Tea au Nasdaq: «Notre marque a des ailes»

Publié le 05/06/2015 à 16:57

Par Martin Jolicoeur

Les couleurs de David's Tea couvraient Times Square, ce matin à New-York, à l'occasion de son premier appel publique à l'épargne. À l'avant plan, Sylvain Toutant, président, et Pierre Michaud, président du conseil.

Gonflée à bloc au terme d’une entrée à la Bourse Nasdaq qu’elle qualifie de «réussie», la direction de David’s Tea parle d’une étape importante qui lui permettra de se déployer encore davantage, et même au-delà des frontières nord-américaines.

«Nous avons toujours été convaincus que notre marque avait des ailes. Et nous le sommes encore plus aujourd’hui», a déclaré depuis New York au journal Les Affaires, Sylvain Toutant, président de le jeune entreprise montréalaise, cofondée en 2008 par Herschel Segal, 84 ans et son cousin David Segal, 33 ans.

Après avoir atteint un sommet de 27,48 $US, l’action du détaillant a terminé la journée à une valeur de 27$US, une hausse de 42% par rapport à son cours d'ouverture  de 19$US. Au terme de sa première séance au Nasdaq, la valeur boursière de l’entreprise a donc atteint 625M $US, soit près du double que la valeur initialement visée par l’entreprise de Montréal.

Une telle valeur boursière équivaut à 5,5 fois les revenus de 142 M$CA, de 35,3 fois le bénéfice d'exploitation de 22 M$CA et de 121 fois le bénéfice net de 6,4 M$CA, réalisés en 2014. Cette émission américaine a été pilotée par Goldman Sachs, JP Morgan, Bank of America Merrill et BMO Marché des capitaux.

Pour ses fondateurs, ce premier appel public à l'épargne aura permis d'amasser 56,6 M$US (52 M$US après le paiement des frais), lesquels iront principalement à l'expansion de l'entreprise. David's Tea compte actuellement 160 succursales, dont 26 seulement aux États-Unis (New York, Boston, Chicago, etc,) où elle entend accroître rapidement sa présence. 

À l'ouverture de leur première journée à la Bourse Nasdaq, les cofondateurs de David's Tea, Herschel et David Segal, aux côtés de Sylvain Toutant, président, et Jordan Saxe, de Nasdaq.

Au cours du présent exercice, l’entreprise prévoit ouvrir 15 succursales aux Etats-Unis, et 30 au Canada. Par la suite, David’s Tea aimerait ouvrir entre 30 et 40 boutiques annuellement au Sud de la frontière pour atteindre entre «300 et 400 magasins». Les deux tiers de ces boutiques de 850 pi2 se situent actuellement dans des centres commerciaux, et chacune engrange des revenus de 550 000$ à 600 000$ la première année, avec des marges d'exploitation de 30%, nous apprend le prospectus de l'entreprise.

Ainsi, même si l’exportation de David’s Tea à l’extérieur de l’Amérique demeure dans les plans, Sylvain Toutant insiste pour dire que l’entreprise aura d'abord beaucoup à faire. «Gagner le cœur de plus de 300 millions de consommateurs américains, ce n’est pas banal», a-t-il répondu, estimant que ce travail ne saurait être complété avant dix ans.

La concurrence est forte et son développement presse. Le marché du thé a rapidement intéressé de nombreux acteurs ces dernières années. Mais le président refuse de comparer l’environnement concurrentiel actuel une course contre la montre. Teavana, par exemple, propriété de Starbucks, n’exploite pas le même créneau, précise-t-il.

Au contraire de cette chaîne connue, seulement 10% des ventes de quelque 142 M$CA de la Montréalaise en 2014 étaient le fait de breuvages à consommer sur place. «Ces ventes, on s’en sert comme porte d’entrée pour faire découvrir nos produits à consommer à la maison», explique M. Toutant, ancien président de Réno-Dépôt, de la SAQ, de Van Houtte et Keurig Canada.

Au-delà des fonds amassés, cette entrée au Nasdaq consititue pour l'entreprise «un formidable accélérateur», estime M. Toutant. Elle aura accru sa notoriété, son attractivité pour de nouveaux talents et sa crédibilité, si importante à la signature d'ententes avec les propriétaires de centres commerciaux.

Et au-delà de tout, elle aura aussi apporté une grande fierté à l'équipe de direction québécoise. «Voir les couleurs de David's Tea tapisser les écrans de Time Square, comme on l'a vu ce matin, est quelque chose de marquant, qui comble de fierté et qu'on n'oubliera pas de sitôt», s'est ému le président de 51 ans.

Seulement huit entreprises du Québec sont inscrites (ou sont en voie de l'être) à la Bourse Nasdaq. Outre le détaillant de thé, elle regroupe également Exfo, Neptune Technologies & Bioressources, Aeterna Zentaris, Acasti Pharma, Nymox Pharmaceutique, Klox Technologies et Écolomondo.

Le conseil d'administration de David's Tea est présidé par Pierre Michaud,  président du CA de Provigo, entre 1993 à 1999. Outre Hershel Segal, qui conserve 53,4% des actions et à qui l'on doit la chaîne Le Château, siègent également sa fille Sarah Segal, 30 ans, son cousin David Segal, 33 ans, et Emilia Di Raddo, 57 ans, actuelle présidente des magasins Le Château.


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Des repreneurs sur les bancs de l’école

Édition du 22 Janvier 2020 | Anne-Marie Tremblay

FORMATION MBA POUR CADRES ET DIRIGEANTS. Alors qu’on estime que plus de 40% des entrepreneurs au pays ...

Étudier en anglais, why not?

Édition du 22 Janvier 2020 | Anne-Marie Tremblay

FORMATION MBA POUR CADRES ET DIRIGEANTS. Alors que la majorité des PME du Québec tente d'exporter ...

MBA et PME, des lettres qui vont de mieux en mieux ensemble

Édition du 22 Janvier 2020 | Anne-Marie Tremblay

FORMATION MBA POUR CADRES ET DIRIGEANTS. Créés au tournant du 20e siècle pour aider les ...