La confiance des Québécois se détériore

Publié le 23/09/2008 à 00:00

La confiance des Québécois se détériore

Publié le 23/09/2008 à 00:00

L’indice est ainsi passé de 104,4, il y a un an, à 90,6 selon le plus récent sondage effectué CQCD à la fin de l’été. Un résultat inférieur à 100 signifie qu’il y a plus de pessimistes que d’optimistes.

Il est intéressant de noter que l’indice varie grandement selon l’âge, le revenu et le sexe du répondant. Plus le répondant est jeune, plus le niveau de confiance grimpe. Par ailleurs, plus un répondant a un salaire élevé, plus son niveau de confiance augmente. Finalement, le niveau de confiance des hommes est plus élevé que celui des femmes, soit respectivement de 97,6 contre 87,4.

La perception de l’économie au Québec se détériore
Selon le sondage, la perception de la situation économique au Québec se dégrade. En effet, 35% des répondants croient que la situation économique de la belle province va se détériorer au cours des six prochains mois. À l’automne 2007, cette proportion était de 24%.

« Cette perception négative est un reflet de la hausse du prix de l’essence », souligne Gaston Lafleur, président-directeur général du Conseil québécois du commerce de détail, en point de presse mardi. Une indication claire que la flambée du prix du pétrole n’a pas fini de changer les habitudes de consommation des Québécois.

Les répondants sont moins frileux quant à leur situation financière personnelle. En effet, 13% des répondants croient que leur situation financière se détériorera au cours des six prochains mois.

Une perspective qui va en s’améliorant puisque 24% des répondants indiquent que, déjà, leur situation financière s’est détériorée au cours des six derniers mois. Cette proportion n’était que de 10% à pareille date l’an dernier.

Les Québécois prévoient diminuer leurs dépenses
Malgré tout, plusieurs entendent faire l’achat de biens durables. En effet, près d’un répondant sur dix considère acheter une voiture, tandis que 9% comptent acheter des électroménagers et des meubles, selon le sondage du CQCD. Selon le sondage, les secteurs de la rénovation et des ventes au détail ne devraient pas trop perdre non plus…

Les ventes de produits et services de luxe risquent quant à eux de diminuer. Les répondants ont indiqué leur intention de réduire leurs dépenses dans les restaurants, les soins de beauté, les articles de sport, les disques et les livres, les jouets, et les appareils audio ou vidéo.

Le sondage du Conseil québécois du commerce de détail a été réalisé entre le 21 août et le 10 septembre 2008, auprès de 1008 répondants.

À la une

«Au secours, je n'ai plus une minute à moi!»

MAUDITE JOB! «Je suis toujours à la course, toujours en retard, toujours à bout de souffle. Vite, une solution!»

La croissance des États-Unis en 2021 au plus haut en 37 ans

Il y a 45 minutes | AFP

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie mondiale a augmenté de 5,7% en 2021.

Début des essais sur les humains d'un vaccin contre le VIH utilisant l'ARN messager

Il y a 49 minutes | AFP

Cet essai dit de phase 1 sera réalisé aux États-Unis sur 56 adultes en bonne santé et séronégatifs.