Lanaudière, région vinicole

Publié le 25/04/2009 à 00:00

Lanaudière, région vinicole

Publié le 25/04/2009 à 00:00

Par Alain Duhamel

" Nous avons une terre à vin rouge ", affirme Jocelyn Lafortune, propriétaire-récoltant du domaine de l'île Ronde, dont le sol riche est nourri des alluvions du fleuve Saint-Laurent. Le domaine exploité depuis 1995 est reconnu pour ses vins fortifiés.

" Lanaudière sera la région du vin rouge au Québec ", affirme Sarah Hoodspith, du vignoble Carone, qui souhaite en faire une spécialité régionale reconnue. Le domaine de 10,5 hectares est situé au bord du fleuve à Lanoraie. L'entreprise, une des plus anciennes de la région, a été la première exploitation québécoise à mériter des distinctions pour la qualité de ses vins rouges dans des concours canadiens et américains.

Développement de l'agrotourisme

La viticulture lanaudoise n'a pas encore 20 ans, mais elle tient déjà un rôle clé dans l'émergence de l'agrotourisme. Avec le recréotourisme, en plein développement dans le nord de la région, l'agro-tourisme forme la paire d'as de l'offre touristique régionale.

Les entreprises doivent être prêtes à recevoir les visiteurs du jeudi au dimanche entre la Saint-Jean, en juin, et la fête du Travail, en septembre. " La saison tend à s'allonger, note David Lapointe, conseiller au marketing de Tourisme Lanaudière. La plupart seront encore ouvertes les fins de semaine jusqu'en octobre. "

Les hôtes lanaudois ont composé un menu très diversifié de produits exclusifs, de spécialités régionales et de gourmandises préparées sur place.

Lanaudière n'a pas encore sa route officielle des vins mais, en combinant les parcours dégustatifs, les amateurs traceront leur propre route. Et ils sont nombreux : à lui seul, le domaine de l'île Ronde reçoit plus de 12 000 visiteurs entre la mi-mai et la fin d'octobre.

Les vieilles terres à tabac

Les vignerons ont planté leurs ceps sur les rives et dans les îles du Saint-Laurent comme au clos Saint-Ignace, dans les îles de Berthier, où Guy Chapleau et Guylaine Fauteux produisent un vin muscat unique au Québec. " Seulement avec des fruits qui viennent de notre propriété ", précise Guy Chapleau.

Le domaine s'agrandit d'année en année. La viticulture gagne même du terrain dans les anciennes terres à tabac qui ont fait jadis la renommée de la région. " Le sable à tabac est propice à cette culture ", affirme Jean-Marc Harnois, qui a planté 5,5 hectares de vigne dans les anciennes terres à tabac de la propriété familiale. " Nous avons la plus belle région à vignoble ", lance-t-il.

Mais, dans l'esprit de Michèle Ricard et d'Aristotelis Stavropoulos, de Saint-Liguori, la viticulture lanaudoise devra se garder d'être prétentieuse. Sous leur marque Le vignoble à côté de ma piscine, ils produisent ce qu'ils appellent un vin rouge... de banlieue ! " Il est bon, sympathique et honnête, dit en riant Mme Ricard. Restons loin des châteaux ! "

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

À la une

Les nouveaux comportements du consommateur en période de pandémie

Il y a 13 minutes | Daniel Lafrenière

BLOGUE INVITÉ. Quels comportements de consommation ont émergé, se sont amplifiés, ou ont été délaissés durant la crise?

Bombardier: la vente de deux usines à Spirit mise en doute

22/09/2020 |

Certaines conditions nécessaires à la conclusion de la transaction ne sont toujours pas remplies, dit Spirit Aerosystems

L'usine de Bombardier à La Pocatière perd un contrat

Les deux parties ont indiqué, mardi, que la décision avait été prise d’un « commun accord ».