L'Allemagne : une porte d'entrée vers les pays de l'Est

Publié le 29/07/2010 à 13:23, mis à jour le 04/08/2010 à 14:01

L'Allemagne : une porte d'entrée vers les pays de l'Est

Publié le 29/07/2010 à 13:23, mis à jour le 04/08/2010 à 14:01

Par Audrey Myrand-Langlois

Photo : Pierre Fitzgibbon, président d'Atrium Innovations

Présente en Allemagne depuis l'acquisition de l'allemande Mucos en juillet 2007, Atrium Innovations, une entreprise de Québec spécialisée dans les suppléments nutritionnels, ne cesse de prendre du terrain sur ce territoire.


Avec le produit acquis à travers Mucos, le Wobenzym, Atrium a été en mesure d'accroître son chiffre d'affaires de 100 à 380 millions de dollars en trois ans, soutient Pierre Fitzgibbon, président d'Atrium Innovations.


L'achat de Mucos a aussi été une porte d'entrée pour le marché de l'Europe de l'Est, où le potentiel de croissance demeure énorme, ajoute-t-il.


Écoutez notre podcast maintenant ou téléchargez-le sur iTunes.


Pour en savoir plus sur l'Allemagne, lisez également notre aide-mémoire « avant de partir » ainsi que notre fiche de pays.


PLUS : Lire les autres textes portant sur l'Allemagne


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Les dix meilleures et les dix pires villes où vivre

18/10/2017 | Matthieu Charest

Pour la première fois en une décennie, la qualité de vie s'est globalement améliorée. Mais...

Globex investit en Allemagne

13/09/2017 | Les Affaires PRO

La minière torontoise qui détient plusieurs propriétés en Abitibi et dans la région ...

À la une

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

Il y a 17 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Trump parle maintenant d'un accord commercial avec la Chine signé rapidement.»

Fiat Chrysler propose une fusion avec le constructeur français Renault

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

L'alliance existante de Renault avec les groupes japonais Nissan et Mitsubishi pourrait se poursuivre.