Le prix des ressources favorise les exportations québécoises

Publié le 31/05/2011 à 12:12, mis à jour le 18/10/2013 à 07:39

Le prix des ressources favorise les exportations québécoises

Publié le 31/05/2011 à 12:12, mis à jour le 18/10/2013 à 07:39

Crédit: Bloomberg

Les exportations du Québec devraient augmenter de 12 % cette année, puis de 6 % en 2012, selon les prévisions d'Exportation et développement Canada (EDC).

De passage à Montréal ce mardi dans le cadre d’une tournée pancanadienne, Peter Hall, économiste en chef chez EDC, a déclaré que «la hausse des cours des produits de base est le principal moteur de la croissance à deux chiffres des exportations québécoises cette année.»

Soulignant les résultats moroses de l'an dernier, M. Hall a ajout qu’une reprise cyclique de la demande américaine «stimulera les industries manufacturières malmenées de la province, et l'aéronautique viendra en tête de la croissance des exportations en 2012.»

Les secteurs forts en matière d’exportations au Québec sont les biens industriels, qui représentent 38,7 % des exportations globales, suivis du secteur de la machinerie et équipement (13,4 %), de la foresterie (13,2 %) et des transports ( 12,3 %).

Selon l’agence, le secteur des biens industriels enregistrera une croissance de 19 % en 2011, puis stagnera en 2012. Les perspectives dépendent des fluctuations des cours, de la vigueur de la demande des marchés émergents et d'une hausse de l'activité industrielle aux États-Unis.

L'an dernier, la Chine est devenue la première destination étrangère des exportations de minerai de fer du Québec. Par exemple, les expéditions de Bloom Lake maquent le début d'une production destinée uniquement au marché chinois. Aussi, le projet de New Millennium de minerai expédié sans traitement préalable depuis Schefferville fera encore augmenter le volume des expéditions, le minerai de ce projet étant destiné aux usines de Tata Steel en Europe.

Pour sa part, le secteur de l'aluminium, segment important des biens industriels, est positif en 2011. La demande plus importante du secteur de l'automobile et une liste croissante d'applications où il remplace le cuivre, plus des cours élevés, créeront une conjoncture favorable pour les ventes à l'exportation à court terme.

Du côté de l'industrie des produits chimiques, ce secteur continuera d'afficher une belle croissance à l'exportation cette année, bien que la vigueur du dollar canadien, la tendance américaine au protectionnisme et la concurrence grandissante des producteurs moyen-orientaux et asiatiques continueront à faire obstacle, selon EDC.

D'après EDC, comme le marché du logement américain commence à se ressaisir et que la construction résidentielle redémarre, les exportations du secteur forestier québécois augmenteront de 7 % en 2011, puis de 8 % en 2012.

Les commandes du secteur de l'aéronautique se redresseront cette année et les expéditions devraient monter en flèche en 2012. Les exportations de ce secteur seront plus importantes vers les marchés émergents que vers les économies développées, selon EDC, et cette tendance devrait continuer à moyen terme.

Finalement, les exportations canadiennes de marchandises devraient augmenter de 12 % en 2011 et de 7 % en 2012.

 

 

À la une

Les cofondateurs de Frank And Oak se joignent à Rose Buddha

Il y a 42 minutes | Emmanuel Martinez

Ethan Song et Hicham Ratnani, qui ont lancé la marque Frank And Oak, ont décidé d’investir dans Rose Buddha.

Gouvernance des sociétés d'État: Girard vise l'unanimité pour son projet de loi

C’était le début, mardi, des consultations particulières sur ce projet de loi.

L'examen financier de début d'année devrait inclure le testament, selon des experts

Le plan doit évoluer avec les changements aux familles et aux actifs.