États-Unis: hausse des emprunts face à l’inflation

Publié le 02/08/2022 à 16:37

États-Unis: hausse des emprunts face à l’inflation

Publié le 02/08/2022 à 16:37

Par AFP

Les retards concernent surtout les remboursements de cartes de crédit et prêts automobiles, en particulier pour les ménages à faible revenu. (Photo: 123RF)

Washington — Les ménages américains ont eu davantage recours à l’emprunt au deuxième trimestre, notamment à cause de l’inflation, selon une enquête publiée mardi, mais les retards de paiement, qui étaient très bas depuis le début de la pandémie, repartent à la hausse.

«Les Américains empruntent davantage, mais une grande partie de l’augmentation des emprunts est attribuable à la hausse des prix», détaillent les chercheurs de la Fed de New York chargés de cette étude, sur un blogue.

La dette totale des ménages a grimpé de 312 milliards de dollars (G$) d’avril à juin, par rapport à la fin du premier trimestre (+2%), pour atteindre 16,150G$. C’est 2 000G$ de plus que fin-2019, avant la pandémie de COVID-19.

Mais «les taux historiquement bas de retards de remboursement touchent à leur fin», avertissent les économistes dans le blogue.

Les généreuses aides financières du gouvernement fédéral avaient permis aux ménages américains de beaucoup économiser pendant la pandémie. Celles-ci «ayant majoritairement expiré, certains emprunteurs commencent à montrer des difficultés pour rembourser leur dette».

Les retards concernent surtout les remboursements de cartes de crédit et prêts automobiles, en particulier pour les ménages à faible revenu.

L’inflation a atteint 9,1% sur un an en juin aux États-Unis, un record depuis plus de 40 ans.

Pour la juguler, la banque centrale, la Fed, resserre sa politique monétaire, ce qui fait grimper les taux d’intérêt des crédits des ménages et entreprises, afin qu’ils consomment et investissent moins, et, pour in fine, desserrer la pression sur les prix.

Mais, avec ce ralentissement volontaire de l’activité économique, les craintes de récession ont grandi.

Dans le détail au deuxième trimestre, le montant total des encours de prêts immobiliers est désormais de 11,390G$, 207G$ de plus que trois mois plus tôt, et 945G$ de plus qu’il y a un an.

Les crédits auto grimpent aussi (+33G$ par rapport à fin mars, à 1 500G$).

Même tendance pour les crédits à la consommation, très utilisés via les cartes de crédit (+46G$ à 890G$), dont la hausse est de 13% depuis le deuxième trimestre 2021, «la plus importante depuis plus de 20 ans», détaille la Fed de New York.

 Les crédits étudiants, en revanche, sont restés sensiblement identiques, à 1,590G$.

Sur le même sujet

É-U: face à l'inflation, les prêts augmentent, mais les sommes impayés aussi

15/11/2022 | AFP

La dette totale des ménages américains s'est élevée à 1 651 milliards de dollars américains au troisième trimestre.

Mieux vaut être riche et en santé que pauvre et malade

11/11/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Une forte santé financière permettra à une entreprise de traverser les inévitables périodes difficiles.

À la une

Mise à jour économique: le crédit d'impôt destiné aux aînés passe de 411$ à 2000$

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

Le ministre Girard a réaffirmé qu’il anticipait un ralentissement économique en 2023.

EN DIRECT: suivez la mise à jour économique du gouvernement caquiste

Il y a 33 minutes | Les Affaires

Suivez toutes les informations sur la mise à jour économique du gouvernement avec notre expert invité, Raphaël Melançon.

Elon Musk VS Bernard Arnault: qui sera le plus riche à la fin de la journée?

Il y a 50 minutes | LesAffaires.com et AFP

Qui sera l'homme le plus riche du monde à la fin de la journée? C'est le duel du jour que suit Forbes.