Morsi écarté par l'armée égyptienne, la Constitution suspendue

Publié le 03/07/2013 à 15:34, mis à jour le 03/07/2013 à 15:50

Morsi écarté par l'armée égyptienne, la Constitution suspendue

Publié le 03/07/2013 à 15:34, mis à jour le 03/07/2013 à 15:50

Par AFP

L'armée égyptienne a renversé mercredi soir le président islamiste Mohamed Morsi, le remplaçant par le président du conseil constitutionnel jusqu'à la tenue d'une présidentielle anticipée.


La Constitution est en outre suspendue, a annoncé le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Sissi, dans une allocution télévisée.


Cette annonce a déclenché une explosion de joie des opposants de Morsi qui manifestaient en masse à travers le pays.


"Un comité chargé d'examiner les propositions d'amendements constitutionnels sera formé", a poursuivi le général.


De même, un gouvernement regroupant "toutes les forces nationales" et "doté des pleins pouvoirs" sera chargé de "gérer la période actuelle", a indiqué le général Sissi.


Des dizaines de milliers d'Egyptiens réclamaient depuis dimanche le départ au cours de manifestations monstres, d'une ampleur sans précédent depuis la révolte qui avait renversé debut 2011 le président Hosni Moubvarak.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Un projet pharaonique de Bombardier... en Égypte

12/07/2017 | François Remy

Un contrat potentiel de 4 milliards $ pour un métro au Caire que l'entreprise ne souhaite pas trop commenter.

Inspirons-nous des entrepreneurs musulmans

BLOGUE. Souvent victimes de racisme, les musulmans ont pourtant beaucoup à apprendre aux start-ups d’ici.

À la une

10 choses à savoir lundi

Goodfood pollue moins que l'épicerie, l'action d'Amazon à 3000$US, cette enceinte recycle le plastique non-recyclable!

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

07:01 | LesAffaires.com et AFP

«Trump parle maintenant d'un accord commercial avec la Chine signé rapidement.»