S&P/TSX: les alarmistes ont tort


Édition du 09 Février 2019

PORTEFEUILLE. Le S&P/TSX est souvent la cible de fonds qui aiment miser contre l'indice torontois, notamment critiqué pour sa trop grande concentration. Les spéculateurs américains aiment par exemple vendre à découvert les banques canadiennes qu'ils jugent vulnérables ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La Bourse en pause comme la reprise?

Mis à jour le 21/09/2020 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

La fin du plus court marché baissier de l'histoire du S&P 500

21/08/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Le marché baissier du S&P 500 lié à la pandémie de COVID-19 n'aura duré que 33 jours.

À la une

Oubliez Trump: c'est Obama qui a relancé l'emploi manufacturier

C'est à partir de l’été 2010 que l'on commence à assister à la renaissance du secteur aux États-Unis.

L'action de Palantir grimpe de 34% à son premier jour en Bourse

Mis à jour à 16:40 | AFP

Sous le symbole PLTR, le titre a commencé à être échangé vers 13H40.

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.