Investissement en ligne : l'AMF poursuit Éric Grenier pour 8000$

Publié le 20/07/2010 à 14:37

Investissement en ligne : l'AMF poursuit Éric Grenier pour 8000$

Publié le 20/07/2010 à 14:37

L'Autorité des marchés financiers (AMF) intente une poursuite pénale à l'encontre d'Éric Grenier et lui réclame des amendes totalisant 8 000$, soit le double de la peine minimale fixée par la Loi.

L'Autorité a déposé deux chefs, le premier pour avoir aidé la société Les Services Internet Héricom à contrevenir, par le biais du www.managesurf.com, à une ordonnance d'interdiction d'opération sur valeurs rendue par le Bureau de décision et de révision en valeurs mobilières (BDRVM) le 14 septembre 2007. L'Autorité lui reproche également d'avoir aidé Les Services Internet Héricom à exercer illégalement l'activité de courtier en valeurs.

Rappelons que le 29 décembre 2009, le BDRVM a ordonné la fermeture de www.managesurf.com et prononcé des nouvelles ordonnances d'interdiction d'opération et de blocage à l'égard d'Éric Grenier ainsi que des sociétés 9152-7515 Québec inc. et 9103-3597 Québec inc. qui font également affaires sous les noms suivants : Les Services Internet Héricom, Les Services Internet DWClick, DUWClick Webmedia, Consultant Héricom, Consultant en réseautique TSF et Radiointernet.ca.

Un rendement de 144 % aurait été offert aux investisseurs et l'investissement serait présenté comme étant garanti et sans risque et, selon l'Autorité, une sollicitation massive pour le placement de ces contrats d'investissement aurait eu lieu via l'Internet au Québec et ailleurs dans le monde. L'investissement proposé se présente sous la forme d'un "don" afin, selon l'Autorité, d'éviter de se qualifier comme une valeur mobilière qui serait soumise à l'application de la Loi.

NOTE: Il est important de ne pas confondre l'intimé Éric Grenier avec le représentant autonome en assurance de personnes Éric Grenier de Saint-Georges, qui n'est pas visé par la présente décision.

 

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...