Nationalisation partielle des grandes banques britanniques

Publié le 08/10/2008 à 00:00

Nationalisation partielle des grandes banques britanniques

Publié le 08/10/2008 à 00:00

Gordon Brown a tenu à marquer la différence entre son plan et celui du secrétaire d’État américain Henry Paulson. Le plan américain prévoit l’achat d’actifs dépréciés. Celui de la Grande Bretagne représente des placements dans l’actionnariat des banques, soit une quasi-nationalisation. «Nous bénéficierons des gains lorsque les effets bénéfiques de la réforme seront réalisés», a soutenu le premier ministre britannique.



Le plan comprend trois composantes. La première est un investissement de 50 milliards de livres sterling (87 milliards de dollars américains) dans la privatisation partielle des banques en difficulté.



La deuxième partie comprend des injections de 200 milliards de livres sterling (348 milliards de dollars américains) dans le marché monétaire.



De plus l’État britannique met une ligne de crédit de 250 milliards de livres (435 milliards de dollars américains) à la disposition des banques pour garantir les prêts interbancaires et relancer le marché monétaire.



Au total, le premier ministre britannique, Gordon Brown, prévoit 500 milliards de livres sterling (871 milliards de dollars américains) pour sauver le secteur financier britannique.



« Si nous n’avions rien fait, le coût pour les contribuables aurait été plus élevé», a affirmé le chancelier de l’échiquier, Alistair Darling.



La Royal Bank of Scotland, confrontée à de sérieuses difficultés a confirmé quelle ferait usage des dispositions de ce plan. Les autres bénéficiaires pourraient être la Lloyds TSB, la Barclays, la Nationwide, l’Abbey et HBOS. Cependant, la HSBC et la Standard Chartered ont indiqué qu’elles étaient suffisamment capitalisées et n’auraient pas recours aux injections publiques de capital.



Avec The Times

image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

DĂ©fi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e Ă©dition du DĂ©fi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

18/03/2019 | Denis Lalonde

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?