Il est plus facile d'accéder à la propriété

Publié le 16/04/2009 à 00:00

Il est plus facile d'accéder à la propriété

Publié le 16/04/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Ce rapport fait état d'une amélioration des indices d'accessibilité dans tous les segments du marché de l'habitation au cours du quatrième trimestre de 2008.

Comparativement à l'année précédente, les indices de RBC se sont améliorés de 2,3 pour cent à 3,5 pour cent. Ces indices mesurent la proportion du revenu avant impôts qu'un ménage doit consacrer aux coûts de possession d'une propriété.

Ainsi, l'indice d'accessibilité des bungalows détachés est passé à 43,7 pour cent; celui des maisons en rangée, à 35,4 pour cent; celui des appartements en copropriété à 30,1 pour cent et celui des maisons de deux étages à 50 pour cent.

Plus l'indice est élevé, plus il en coûte cher d'acquérir et de détenir la propriété. Ainsi, un indice d'accessibilité de 50 pour cent signifie que les coûts de propriété, y compris les versements hypothécaires, les services publics et les impôts fonciers, absorbent 50 pour cent du revenu mensuel avant impôts d'un ménage type.

Dans les grandes villes canadiennes, l'indice d'accessibilité de RBC pour un bungalow détaché s'est établi aux niveaux suivants: 70,3 pour cent à Vancouver; 51,3 pour cent à Toronto; 42,7 pour cent à Calgary; 42,7 pour cent à Ottawa et 39,4 pour cent à Montréal.

Au Québec

Pour l'ensemble du Québec, l'indice pour le bungalow détaché est passé à 34,6 pour cent; celui des maisons en rangée, à 29,5 pour cent; celui des appartements en copropriété, à 28,8 pour cent; et celui des maisons de deux étages, à 41,7 pour cent.

Le rapport note par ailleurs que le marché immobilier du Québec a résisté étonnamment bien au ralentissement général observé dans l'ensemble du Canada jusqu'à maintenant. Il prévient cependant que les effets de la récession seront de plus en plus difficiles à surmonter au cours des prochains mois.

L'activité immobilière a ralenti dans la région de Montréal depuis la fin de l'été dernier. Les prix sont toutefois demeurés assez stables jusqu'à maintenant. On prévoit cependant qu'ils fléchiront cette année.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'Ă  cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.