La date limite pour le paiement des impôts déplacée au 31 juillet

Publié le 17/03/2020 à 11:40, mis à jour le 17/03/2020 à 13:20

La date limite pour le paiement des impôts déplacée au 31 juillet

Publié le 17/03/2020 à 11:40, mis à jour le 17/03/2020 à 13:20

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Finances, Eric Girard, en a fait l’annonce mardi matin au Parlement. (Photo: Jacques Boissinot/ La Presse canadienne)

Le gouvernement Legault accorde un répit aux contribuables et aux entreprises: ils pourront payer leurs impôts au plus tard le 31 juillet plutôt que le 30 avril, sans frais et sans intérêts. La date limite pour transmettre sa déclaration de revenus est reportée au 1er juin.

Le ministre des Finances, Eric Girard, en a fait l’annonce mardi matin au parlement.

Le report du paiement des impôts pourrait ainsi contribuer à injecter près de 8 milliards $ dans l’économie québécoise, mise à mal par la crise du coronavirus.

Ainsi, il est estimé que 2 millions de particuliers disposeront donc temporairement de 4,5 milliards $ de plus dans leurs poches, tandis que 500 000 entreprises auront pendant ce sursis 3,2 milliards $ supplémentaires dans leurs coffres.

« C’est une mesure efficace pour injecter des liquidités dans l’économie », a justifié M. Girard en conférence de presse.

Les citoyens qui prévoient recevoir un remboursement d’impôt sont quant à eux invités à transmettre leur déclaration de revenus rapidement avant la date habituelle du 30 avril.

« Tout est prévu pour que les remboursements se fassent dans les délais, même que notre priorité actuellement est d’accélérer les remboursements », a fait savoir le président-directeur général de Revenu Québec, Carl Gauthier, au côté de M. Girard.

En ce qui concerne les entreprises qui doivent verser des acomptes provisionnels, le paiement prévu le 15 juin est suspendu jusqu’au 31 juillet.

Ce manque à gagner étalé sur quelques mois aura des effets minimes sur les liquidités du Trésor public, a assuré M. Girard.

« Le gouvernement a déjà un bassin de liquidités important à sa disposition », a-t-il indiqué. Dans l’éventualité où l’État devrait emprunter, les taux actuels sont avantageux, inférieurs à 1 %, en raison des décisions récentes des banques centrales en vue de stabiliser l’économie et les marchés, a rappelé le ministre.

Des informations supplémentaires à propos des détails des mesures concernant les impôts sont disponibles sur le portail web du ministère des Finances du Québec.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

08:43 | LesAffaires.com et AFP

Les marchés mondiaux sont aidés notamment par le fort rebond des cours du pétrole.

COVID-19: s'adapter, innover, s'engager

BLOGUE INVITÉ. Il est temps de prendre un pas de recul et d'évaluer la situation avec pragmatisme.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, entraînée par le pétrole

Mis à jour à 16:48 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les prix des barils de pétrole qui ont enregistré la plus forte hausse de leur histoire.

Titres en action: Ford, Softbank, Boeing, Lufthansa

Mis à jour à 11:59 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Trump enflamme les cours du pétrole en annonçant des coupes

11:26 | AFP

Donald Trump a dit s'attendre à une réduction «d'environ 10 millions de barils» par jour.