Les riches Canadiens encore plus riches

Publié le 28/01/2013 à 11:48, mis à jour le 11/10/2013 à 07:40

Les riches Canadiens encore plus riches

Publié le 28/01/2013 à 11:48, mis à jour le 11/10/2013 à 07:40

Par La Presse Canadienne

L'écart entre les Canadiens les plus riches et le reste de la population s'accroît.

Les données rendues publiques par Statistique Canada, lundi, indiquent qu'il fallait gagner 201 400$ par année en 2010 pour entrer le club des 1% des Canadiens les plus riches, comparativement à 147 500$ en 1982.

Ce qui frappe davantage, toutefois, est l'augmentation de l'écart entre les revenus des ces deux groupes.

Ainsi, le revenu médian du groupe des 1% est passé de 191 600$ en 1982 à 283 400$ en 2010, soit une augmentation de 48%, tandis que le revenu médian de 99% de la population est passé, durant la même période, de 28 000$ à 28 400$, une maigre hausse de 1,4% en 18 ans.

En d'autres termes, le revenu médian des plus fortunés, qui était sept fois plus élevé que celui du reste de la population en 1982, est maintenant dix fois plus élevé.

Quant au revenu moyen des deux groupes, celui des plus plus fortunés se situait à près de 430 000$ en 2010, comparativement à un revenu moyen de 36 600$ pour 99% de la population, ce qui veut dire qu'en moyenne, un pour cent de la population canadienne gagne en moyenne 12 fois plus d'argent que le reste des citoyens contribuables.

Sans surprise, ils paient également plus d'impôts: la part de revenus des gouvernements fédéral et provinciaux provenant de la tranche des 1% est passée de 13,4% en 1982 à 21,2% en 2010. Il s'agit cependant d'une baisse par rapport au sommet de 2007, où les plus riches avaient versé 23,3% des revenus gouvernementaux.

Bien que les hommes dominent toujours le palier supérieur, la proportion de femmes qui se trouvent dans le 1 pour cent des plus fortunés a tout de même presque doublé depuis 1982, passant de 11 pour cent à 21 pour cent.

À l'échelle provinciale, l'Ontario, l'Alberta, le Québec et la Colombie-Britannique, dans l'ordre, regroupent 92% des personnes les plus fortunées. La proportion d'Albertains entrant dans ce groupe restreint a doublé entre 1982 et 2010, passant de 10 pour cent à 20 pour cent pendant que celle des Ontariens a diminué de 51 pour cent à 43 pour cent. À elle seule, la ville de Calgary a vu sa proportion de gens très fortunés passer de 5 pour cent à 11 pour cent.

 

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Ă©nergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Le dangereux déclin des classes moyennes

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Les gens dans le besoin au Québec restent pauvres plus longtemps qu'ailleurs

«Au lieu du rêve américain, on devrait, en fait, parler du rêve canadien et québécois.»

À la une

Bourse: Wall Street marque une pause dans l'attente de Jerome Powell

Mis à jour à 17:10 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street a terminé la journée en baisse mardi, attendant un discours du patron de la Fed.

Titres en action: Baidu, Bayer, Transat...

Mis à jour à 07:27 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Cirque du Soleil: «on recherche ce qui nous fait plaisir»

14:05 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Davide Pisanu a endossé de nombreux rôles depuis son arrivée au Cirque du Soleil il y a trois ans.