Votre entreprise est-elle prête à entrer dans l’ère des données ?

Publié le 21/01/2020 à 04:00

Présenté par MICRO LOGIC

Pour les entreprises qui ont amorcé leur transformation numérique, les données sont devenues un actif de première importance, indispensable à leurs activités quotidiennes. La mobilité et l’Internet des objets ont décuplé le volume des données générées, et leur traitement bénéficie maintenant à tous les secteurs industriels.

« Même la filière du bois utilise aujourd’hui les données de façon intensive, note Guy Gagnon, vice-président exécutif de Micro Logic. Dans les forêts, des capteurs alertent les exploitants sur l’impact d’une sécheresse ou les risques d’épidémie qui peuvent justifier de devancer l’abattage. En usine, d’autres capteurs mesurent le taux d’humidité des troncs entreposés avant la coupe. La gestion de l’entreposage dans la cour à bois et la coordination des livraisons exige également beaucoup de traitement de données. »

Le nuage n’est pas virtuel, il a une réalité physique

Pour héberger cette masse croissante de données, la majorité des entreprises s’est tournée vers l’infonuagique. La migration se stabilise souvent à un stade hybride : l’entreprise héberge une partie de ses données dans le nuage et en conserve une autre partie à l’interne.

Micro Logic est un des pionniers québécois de l’infonuagique. L’entreprise a ouvert en 2015 Projet Cirrus, premier « cloud » entièrement québécois. « Nous avons énormément appris en mettant ce service en place et en le faisant grandir », raconte Guy Gagnon. Il est bien placé pour rappeler que, derrière l’icône du nuage sur un écran, l’hébergement des mégadonnées ne se fait pas dans le ciel : « le nuage, en réalité, ce sont les unités de stockage d’un fournisseur ».

Yves Rocher profite des dernières technologies de stockage

L’expérience Projet Cirrus a permis à Micro Logic de parfaire sa connaissance des technologies et des méthodes pour optimiser le stockage des données.

Un des clients qui profite de cette expertise pointue est Yves Rocher. Pour faire face aux exigences de sa croissance — l’entreprise compte déjà une soixantaine de boutiques de produits cosmétiques au Canada —, elle a dû revoir son infrastructure de stockage de données.

Après une analyse complète de ses besoins, Yves Rocher a adopté Projet Cirrus comme solution de relève. Ses données sont répliquées en continu dans une infrastructure sécurisée, de sorte que, en cas de panne, de désastre ou de piratage, ses données peuvent redevenir entièrement disponibles en quelques minutes.

Les avantages du stockage de nouvelle génération

En parallèle, Yves Rocher a mis à jour son parc interne d’unités de stockage de données. Son choix s’est porté vers une plateforme IBM Storwize V5000 qui, selon Guy Gagnon, illustre bien les avantages qu’on peut attendre des unités de stockage de nouvelle génération :

compression et déduplication des données – Les unités occupent ainsi moins d’espace physique et facilitent un traitement optimal des données.

autoréparation – Les unités sont capables de déceler, dans leur fonctionnement interne, des signaux comme une baisse de performance, puis d’appliquer des correctifs ou de recommander à l’administrateur des changements de paramètres.

autoprovisionnement – Certaines configurations du stockage peuvent être redéfinies par logiciel, en fonction de scénarios d’utilisation. Par exemple, l’entreprise pourrait préautoriser un développeur à utiliser pour fins de test un sous-ensemble anonymisé des données réelles sur ses clients, et ce, sans qu’un administrateur de système ait besoin d’intervenir.

intelligence du stockage – Une unité peut réallouer à la volée ses capacités de stockage, selon l’utilisation qui en est faite. Elle peut aussi identifier les données les plus souvent utilisées, les qualifier comme données chaudes, et les déplacer de disques rotatifs vers des disques de mémoire flash pour qu’elles soient accessibles plus rapidement.

Ce sont là quelques-unes des caractéristiques des infrastructures de stockage de données de nouvelle génération. Des infrastructures qui deviendront des alliés de taille pour les entreprises qui veulent se donner un avantage concurrentiel en exploitant pleinement le potentiel de leurs données.

À la une

Le capteur infaillible de LeddarTech

Édition du 13 Mai 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: CAPITALE-NATIONALE. LeddarTech s’apprête à prendre d’assaut le marché mondial des voitures...

Le PACME profite à Edgenda

Édition du 13 Mai 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: CAPITALE-NATIONALE. Le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) annoncé...

Optel veut géolocaliser la pandémie

Édition du 13 Mai 2020 | Maxime Bilodeau

FOCUS RÉGIONAL: CAPITALE-NATIONALE. Le Groupe Optel lutte contre la pandémie à sa manière.