I-Deal Development : un accompagnement au plus près des envies du dirigeant

Publié le 15/11/2021 à 00:01

Par IDEAL Development

Toutes les PME et les ETI (entreprise de taille intermédiaire) ayant un projet d’acquisition, de cession ou de structuration du capital sur le court, moyen et long terme peuvent avoir besoin d’un accompagnement professionnel pour le réussir. I-Deal Development, une banque d’affaires d’origine française passée maître dans l’art de créer de la valeur et d’enrichir toutes les parties avec lesquelles elle travaille, compte un nouveau bureau à Bruxelles ainsi qu’à Montréal où elle offre ses services au Canada. Découvrez comment cette dynamique entreprise pourrait s’avérer un partenaire de choix.

Opérations complexes


Fondé en 2005, le cabinet possède une clientèle composée d’actionnaires et de chefs d’entreprises. «Nous nous spécialisons dans les stratégies et opérations de haut de bilan, c’est-à-dire d’acquisitions, de fusions et de cessions. Notre rôle est d’accompagner les dirigeants d’entreprises pour construire des groupes et monétiser leur patrimoine, par exemple. Ces opérations étant extrêmement complexes, de nombreux pièges sont à éviter», explique Thierry Bloch, Directeur Associé chez I-Deal Development.

Paul-André Jouzel, chargé d’affaires chez I-Deal a constaté que les dirigeants d’entreprises canadiens sont généralement entourés d’un expert-comptable et d’un avocat. Or, selon lui, s’allier à un banquier d’affaires représente une valeur ajoutée complémentaire, notamment lorsqu’il s’agit de « se vendre » de manière objective dans le cadre de son projet.


Réseau de partenaires


Composée d’une dizaine de collaborateurs, la compagnie compte un important réseau de partenaires bancaires, d’avocats, d’auditeurs, d’entreprises… Sur une base constante et régulière, les équipes s’installent à Montréal pour entretenir des relations avec les principaux acteurs canadiens et également faire le pont avec l’Europe. Évidemment, I-Deal est particulièrement bien placé pour les opérations comprenant l’Europe et le Canada. Ce lien facilite les démarches des PME et des ETI désirant s’implanter sur l’un ou l’autre de ces marchés.

Projets réalisés

Quelle que soit la taille de l’opération à effectuer, le savoir-faire et l’expertise qu’I-Deal Development apporte à la clientèle entrepreneuriale locale permettent de concrétiser des projets ambitieux et d’apporter une vision extérieure, indépendante. À ce jour, 5 opérations de rapprochement ont été réalisées au Canada, ce qui représente plus de 100 M$ CA de chiffre d’affaires.

Culture d’entreprise

Frédéric Bonan, fondateur d’I-Deal Development, ancien CEO d’Altran et ancien président du conseil d’administration d’Arthur D. Little, a réalisé des centaines d’opérations durant sa carrière. Selon lui, «La clé du succès d’une opération est directement liée à l’énergie et à la volonté d’explorer et de rechercher toutes les options qui permettent de trouver le meilleur consensus. Il faut être réactif et savoir se remettre en cause pour aboutir à la conclusion en toutes circonstances… même pandémiques. I-Deal a une équipe hors du commun pour ce type de contexte.»

«Chez I-Deal, nous sommes tous des entrepreneurs et nous faisons grandir notre propre société. Cette culture d’entreprise nous rapproche de nos clients, nous partageons tous le même ADN», souligne Nathanaël Blanc, Vice -Président de chez I-Deal.

Envie d’en savoir plus sur les services offerts par I-Deal Development? Contactez Paul-André Jouzel par téléphone au +33 (0)1 74 90 11 94 ou par courriel à paulandrejouzel@i-dealdevelopment.com.

 

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

Il y a 13 minutes | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.