PME : 3 conseils pour (re)partir du bon pied

Publié le 26/08/2020 à 00:01

La pandémie de COVID-19 a provoqué un grand confinement accompagné de restrictions en mars dernier. Les stratégies d’affaires que vous souhaitiez déployer ont bien évidemment été bouleversées. Que devez-vous faire, maintenant, pour remettre la machine en marche et atteindre les objectifs préalablement fixés ? John Paul Moutinho, directeur principal de la gestion de la trésorerie à la Banque Nationale partage quelques idées pour amener votre entreprise à l’étape suivante .

1) Éliminer certains centres de coûts au profit de la sous-traitance
À la reprise de vos activités, vous devrez probablement revoir certains aspects de votre modèle d’affaires. « L’important, c’est de maximiser vos efforts sur les activités à haut rendement pour maintenir votre rentabilité et assurer la croissance de votre PME », résume John Paul Moutinho. Et si vous décidiez de confier certaines fonctions de l’entreprise — la gestion des ressources humaines ou la tenue de livres, par exemple — à des fournisseurs reconnus ?

Vous pourriez peut-être ainsi déléguer le traitement de la paie à une entreprise comme Nethris, marque déposée de Centre de services de paie CGI inc., qui aide les PME à gérer la paie de leurs employés depuis plus de 40 ans. En leur confiant ce volet de vos activités, vous serez en mesure de payer vos employés à temps, de faire les versements des remises gouvernementales appropriées et de produire les feuillets d’impôts requis. « Les économies de temps et d’argent réalisées peuvent ensuite être redirigées vers ce qui compte vraiment : l’essor de votre entreprise », explique l’expert.

2) Obtenir l’aide financière à laquelle vous êtes admissibles
À court terme, la PME qui souhaite redémarrer ses activités et qui souffre des effets de la COVID-19 a intérêt à s’informer sur les modalités régissant son admissibilité aux nombreuses mesures de soutien proposées par les différents ordres de gouvernements. Pour repartir du bon pied, il est évidemment impératif de pouvoir compter sur les liquidités nécessaires à votre relance.

Le compte d’urgence pour les entreprises canadiennes et la subvention salariale d’urgence du Canada en sont deux premiers exemples. « Plusieurs de ces plans d’aide ont été bonifiés à de multiples reprises et exigent des calculs complexes pour valider votre admissibilité », explique M. Moutinho. Si vous souhaitez vous prévaloir de l’un des programmes offerts, sachez que certains fournisseurs externes spécialisés dans le traitement de la paie peuvent faciliter la gestion et l’accès auxdites subventions.

3) Consulter votre banquier de confiance
La crise sanitaire a entraîné un vent de changement au sein des PME québécoises. « Pour être plus agiles et plus efficaces dans le contexte de la pandémie, elles ont dû s’ouvrir au changement », explique John Paul Moutinho. C’est ainsi que les déplacements fréquents en succursale bancaire ont laissé place aux solutions numériques de la banque. « Terminé, l’encaissement d’un chèque au comptoir ou au guichet automatique. Certains clients ne jurent désormais que par le dépôt mobile, qui n’exige que de prendre la photo d’un chèque à partir de l’application bancaire. »

Malgré le contexte incertain, l’heure n’est donc pas à la peur. Le moment est venu d’innover et d’entrevoir l’avenir avec confiance. « Pour réussir, ne restez pas figé dans vos anciennes façons de faire. Voyez la crise de COVID-19 comme un passage obligé pour devenir meilleur », dit John Paul Moutinho. Vous ne devriez pas être seul pour remplir cette mission. « Entourez-vous de spécialistes qualifiés pour vous épauler », insiste l’expert.

Que ce soit pour renforcer votre présence en ligne et vos outils numériques, améliorer votre chaîne d’approvisionnement ou mettre en marché une nouvelle gamme de produits, consultez dès que possible votre banquier de confiance. « Il est en mesure de vous aider à gérer habilement vos liquidités. C’est le nerf de la guerre pour repartir du bon pied dans cette nouvelle normalité », conclut-il.

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.