Québec mise sur la modernisation de la papetière Kruger

Publié le 26/02/2021 à 11:34

Québec mise sur la modernisation de la papetière Kruger

Publié le 26/02/2021 à 11:34

Par La Presse Canadienne

(Photo: Jacques Boissinot pour La Presse canadienne)

La papetière Kruger est une fois de plus épaulée par Québec dans le cadre de projets d’investissements estimés à plus de 386 millions $, afin notamment d’accélérer son virage vers la fabrication de papier tissu.

Investissement Québec (IQ) prêtera 165 millions $ à l’entreprise pour relancer le site de Brompton, à Sherbrooke, dont la fermeture avait été annoncée en septembre dernier. Le projet estimé à 240 millions $ consiste à implanter des lignes de production pour le papier hygiénique et le papier-mouchoir.

Annoncé vendredi par le ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon, il devrait permettre la création de 169 emplois d’ici 2025.

Parallèlement, 146,1 millions $ — dont 34,8 millions $ proviendront du bras financier de l’État québécois — seront déployés pour moderniser l’usine de papier couché Wayagamack située à Trois-Rivières, ce qui devrait permettre de maintenir 294 emplois et sécuriser le « régime de retraite des employés ».

Kruger, qui a bénéficié du soutien de l’État à plus d’une reprise au cours des dernières années, a expliqué que les activités de sa nouvelle usine de papier tissu de Sherbrooke, un projet de 575 millions $ annoncé en 2018, avaient démarré. Environ 180 travailleurs devraient être embauchés.

Le gouvernement Legault a expliqué avoir travaillé pendant « plusieurs mois » avec l’entreprise pour « arriver à un plan de repositionnement » pour l’usine de Brompton ainsi que la modernisation du site Wayagamack.

Dans la mise à jour économique automnale, Québec avait signalé ne pas nécessairement s’attendre à revoir les 125 millions $ prêtés à Kruger dans son projet d’usine de fabrication de papiers tissu à Sherbrooke.

Kruger, dont le siège social est établi à Montréal, compte plus de 5000 employés, dont au moins 2600 au Québec. La compagnie exploite 20 sites — 12 dans la province, sept dans le reste du pays et un autre situé aux États-Unis.

 

À la une

La gestion ascendante, ou l'art d'être dans les bonnes grâces du patron (2)

11:50 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. En gestion ascendante, il est plus important que jamais de trouver des moyens de se démarquer.

Des immeubles locatifs administrés par Revenu Québec en manque d'entretien

Il y a 9 minutes | La Presse Canadienne

Des locataires de Montréal se sentent abandonnés depuis que Revenu Québec administre temporairement les trois immeubles.

Questions d’entrepreneurs, réponses des partis: la production manufacturière du Canada

Il y a 6 minutes | François Normand

La question d'Yves Dandurand, président d’Adfast, une entreprise manufacturière de Montréal.